Les gens Publié le 07 Janvier 2011 par Elisa MIGNOT

Chasse, Ardèche Nature et Saucisson

blog post image

Il est à peine 7 h du matin. Dehors, il fait encore nuit et la terre est gorgée d’eau. Les 4x4 sont garés devant le local. À l’intérieur, tout le monde s’embrasse ou se serre la main. C’est l’heure du café. Des pommes de terre cuisent sur le poêle pour le repas de midi. Une quinzaine de femmes papotent, quelques hommes les observent…

 

Elles se sont donné rendez-vous au beau milieu de l’Ardèche, non loin de Saint-Cirgues-en-Montagne, pour une partie de chasse entre femmes. Avant le départ, elles échangent sur leurs habitudes : en plaine ou en battue, à la hutte ou à l’affût, dans la Somme ou dans la Sarthe… du lièvre à la bécasse. Encombrées par leur accoutrement, elles se relaient aux toilettes avant de partir traquer le gibier. Plus besoin, comme il y a quelques années, de décrocher les bretelles qu’elles devaient porter avec leur pantalon d’homme – les équipementiers ont flairé le filon – mais cela prend quand même un bout de temps. « Vous connaissez la seule différence entre l’homme et la femme à la chasse ? C’est que l’homme fait pipi sur l’arbre et la femme derrière. » La blagueuse, c’est Martine Pion, présidente et fondatrice de l’Association nationale de la chasse au féminin (ANCF), qui organise cette journée.

 

« On est antiféministes, nous, déclare-t-elle tout de go, enfin on n’est pas corporatistes : on aime bien les hommes, on est choyées avec eux ! » D’ailleurs Bernard, président de la chasse du jour, arrive derrière elle avec une bannette de pains au chocolat…

 

Quelques maris sont là également, de même que les chasseurs du coin qui les accueillent sur leurs terres. Alors, pourquoi cette équipe féminine de vareuses kaki ? Martine : « Les femmes sont meilleures communicantes que les hommes. À travers notre association, nous espérons donner une autre image de la chasse. » Et Danielle de renchérir : « La femme amène une sorte de légitimité. Si elle est exclue, il y a comme le soupçon que quelque chose de mal est en train de se passer. » Après avoir vérifié les permis et les assurances des uns et des autres, c’est l’heure de « faire le cercle » : Bernard annonce quels animaux pourront être tirés et rappelle les consignes de sécurité. Au menu du jour, chevreuils, sangliers et renards !

 

 

... la suite dans Causette #12 ...

Publié le 07 Janvier 2011
Auteur : Elisa MIGNOT | Photo : Guillaume RIVIERE
4732 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette