La marche du sexe Publié le 06 Février 2018 par PROPOS RECUEILLIS PAR CAMILLE EMMANUELLE

“Je vis une opportunité fantastique : celle de me reconnecter à mon corps”

blog post image

Chaque mois, la journaliste et essayiste Camille Emmanuelle, auteure de Sexpowerment, le sexe libère la femme (et l’homme)*, marche aux côtés d’une femme ou d’un homme, d’un anonyme ou d’une personnalité, pour parler de son rapport à la sexualité.

« Toute ma vie, j’ai marché. En ville, à la campagne ou durant mes expéditions. Je mesure aujourd’hui ce que la marche m’a apporté sur tous les plans, physique, mental, affectif. J’ai toujours en mémoire les émotions que la marche, à la juste mesure du temps, avive. » L’explorateur Jean-Louis Étienne a publié, en octobre 2017, Dans mes pas, où il explique comment la marche lui a permis de s’affirmer tout au long de sa vie et a fait de lui un homme libre. Je pense à ces mots-là quand j’ai rendezvous avec Iris, par cette journée froide et ensoleillée, pour une balade dans un parc arboré. Car Iris est une passionnée de marche et de randonnée. Et une femme libre. À 39 ans, elle est chargée de communication et mère de famille célibataire. Ses enfants ont 9 et 12 ans. Je connais un petit peu Iris, car nous travaillons dans les mêmes locaux. Je la croise quasi quotidiennement depuis deux ans et je suis toujours impressionnée par son sourire, son énergie, sa joie de vivre communicative, et aussi, je l’avoue, par sa silhouette sportive et son look à la fois cool et sexy. Être à côté d’elle, lors de cette marche du sexe, m’a donné envie de marcher dans les pas d’une femme solaire et courageuse.

CAUSETTE : Tu élèves deux enfants au quotidien, tu travailles à plein temps, et beaucoup… Quelle est la place, dans cette vie, pour la rencontre, pour le sexe, pour l’amour ?

IRIS : Je trouve toujours de la place, car je suis une femme sexuellement active. Je ne suis pas seulement une mère, j’ai des envies sexuelles ! Parfois, il arrive que je revoie mon ex : il y a une alchimie sexuelle entre nous. Alors, bien sûr, j’ai peu de temps. Surtout pour tout ce qui est « romantique ». Partir en week-end avec quelqu’un, par exemple, c’est très compliqué ! Je sais, quand je rencontre quelqu’un, que ça ne va pas être simple pour vivre ces moments à deux. [Elle se tait et regarde dans le vague, devant elle. Au milieu du parc, quelques parents avec des poussettes croisent des joggeurs.] Mais, en fait, c’est compliqué, car je ne sais pas si je veux être en couple avec quelqu’un en ce moment ! Limite si ça ne m’arrange pas d’être seule. C’est plus facile, plus pratique. Et tu sais pourquoi ? Parce qu’il y a huit mois je me suis fait opérer. Je me suis fait enlever la quasi-totalité de mes seins. [Je m’arrête et me retourne vers elle, les yeux écarquillés. Je ne le savais pas et ne l’avais pas remarqué.] Oui… [Elle se tourne vers moi en souriant, nous reprenons notre marche.] Je suis encore en train d’accepter cette opération en ce moment et de réorganiser ma vie. J’ai besoin de temps pour moi, pour faire ce chemin.

... La suite dans Causette #86.

Publié le 06 Février 2018
Auteur : PROPOS RECUEILLIS PAR CAMILLE EMMANUELLE | Photo :  ILLUSTRATION CAMILLE BESSE
5467 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette