Questionnaire de Woolf Publié le 02 Janvier 2018 par propos recueillis par Sarah Gandillot

Adrienne Pauly

blog post image

Chaque mois, Causette détourne le mythique questionnaire de Proust pour en faire son questionnaire de Woolf, inspiré de la vie et de l’oeuvre de la grande Virginia.

Elle avait disparu des écrans radars depuis une petite dizaine d’années. La chanteuse (qui est aussi comédienne) nous avait pourtant ravies en 2006 avec son tube J’veux un mec. Voix rocailleuse, paroles insolentes et libératoires, Adrienne Pauly nous revient en forme avec À vos amours !.

Causette : Les livres marquants de la « bibliothèque » de vos parents ?

Adrienne Pauly : Zazie dans le métro, de Queneau, Les Carnets du sous-sol de Dostoïevski, Proust, La Comédie humaine, Lauzier, les entretiens de Hitchcock-Truffaut. Les polars de ma mère, d’Irish à Simenon. Des livres de cuisine, un dictionnaire d’argot. Tintin.

Les lieux de votre enfance ?

A. P. : Bercy, avec le contraste d’un quartier qui se construisait et, en face, notre vieille demi-maison en meulière. Les entrepôts de pommard désertés, où mon père me promenait, lieu un peu fantôme, hors du temps et plein de mystère pour l’enfant que j’étais. Le jardin du Luxembourg, les puces de Clignancourt, Odéon et le cinéma du dimanche. La route des vacances et, dans la voiture, Charles Trenet et Marcia Baïla.

Que faites-vous dans vos périodes de dépression ?

A. P. : Une chanson. Ou j’lui propose d’aller jouer ailleurs !

... La suite dans Causette 85.

Publié le 02 Janvier 2018
Auteur : propos recueillis par Sarah Gandillot | Photo : © Y. Orhan
8393 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette