Société Publié le 02 Janvier 2018 par Marianne Rigaux

Coopaname : Merci patron·nes !

blog post image

Entre la solitude de l’autoentreprise et la rigidité du salariat classique existe un ovni, la coopérative d’activité et d’emploi. Reportage à Coopaname, où 850 entrepreneurs et entrepreneuses défendent la possibilité de travailler autrement.

Valérie est réalisatrice de films. Hervé, réparateur de vélos. Fatiha dans la pâtisserie. Pascal fait du conseil en formation dans le bâtiment. Sophie crée des bijoux. Leur point commun ? Ils travaillent dans la même entreprise. Ou plutôt, la même coopérative d’activité et d’emploi (CAE). Ce jour-là, dans les locaux de Coopaname, dans le XIIIe arrondissement de Paris, ils·elles écoutent religieusement les conseils de Nathalie, « coopanamienne » depuis dix ans. Dans l’atelier qu’elle anime, elle distille des conseils aux nouveaux membres. « La première fois que j’ai entendu parler de Coopaname, se souvient Nathalie, j’ai cru que c’était une secte ! Je suis venue à une réunion d’information : il y avait un jardinier, un mec qui se lançait avec un foodtruck, une promeneuse de chiens, des tas de gens incroyables, et un grand optimisme. Dix ans plus tard, j’ai le même enthousiasme. »

... La suite dans Causette #85.

Publié le 02 Janvier 2018
Auteur : Marianne Rigaux | Photo : © J. WACH-CHASTEL
7154 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette