Dr Kpote Publié le 02 Janvier 2018 par Dr Kpote

Libérez les femmes de… Foot / Rap

blog post image

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote intervient depuis une quinzaine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France, comme “animateur de prévention”. Il rencontre des dizaines de jeunes avec lesquels il échange sur la sexualité et les conduites addictives. Plongeon en adolescence sur les rivages de la puberté, en période de forte inondation hormonale…

Le bling-bling, en référence au bruit des chaînes clinquantes portées par certains rappeurs, illustre bien notre époque où le nombre de vues sur YouTube prime sur la qualité du propos. « Être vu, c’est la base, m’ont dit des lycéen·nes parisien·nes, parce que ça fait du cash ! » Dans cette société du m’as-tu-bien-vu, les rappeurs et les footeux sont devenus les Dolce & Gabbana de la junk mood. Ces derniers ont familiarisé des tas de gosses avec le mot « sextape », désormais aussi usité que les cartes Pokémon dans les cours de récré. À la façon de Kalash Criminel, des jeunes veulent le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière, autrement dit « le salaire à Messi et la soeur à Neymar ». Les footballeurs, gladiateurs des temps modernes tatoués jusqu’au SIF (sillon interfessier) et icônes du Mondial de la coiffure, ont engendré l’image d’une virilité surgonflée dans des survêts bien ajustés qui cartonne dans les lycées. Chantres du bling-bling, rappeurs et footballeurs se kiffent tellement qu’ils n’ont de cesse de nous faire partager leur virile amitié, suivie par des millions de fans.

... La suite dans Causette #85.

Publié le 02 Janvier 2018
Auteur : Dr Kpote
6238 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette