Culture Publié le 23 Novembre 2017 par Propos recueillis par Sarah Gandillot

Vous n'aurez pas ma haine À voix haute

blog post image

Au Théâtre du Rond-Point, à Paris, le comédien Raphaël Personnaz dit les mots bouleversants d’Antoine Leiris écrits après les attentats du 13 novembre 2015, date à laquelle ce jeune père de famille avait perdu sa femme au Bataclan. Vous n’aurez pas ma haine. Cette phrase et celles qui suivent, le comédien les dira cette fois à haute voix.

Causette : Quel rapport entreteniez-vous avec ce texte avant de le dire sur scène ?

Raphaël Personnaz : J’avais lu le texte d’Antoine Leiris sur Facebook. Puis je l’ai vu à la télé chez Ruquier. J’avais été très touché par sa tenue, sa dignité, sa pudeur et son calme. Aussi incroyable que cela puisse paraître, beaucoup de beauté se dégageait de tout ça. Évidemment, le texte est magnifique, mais je me suis immédiatement demandé : « Est-ce qu’au théâtre ça marche ? » Avec le metteur en scène, nous avons donc organisé une lecture à haute voix. Et là on s’est dit « waouh ». C’était d’une puissance...

Que dit ce texte pour vous ?

R.P. : C’est un texte sur la nécessité vitale de se raccrocher à la beauté dans le drame. C’est aussi la parole de quelqu’un qui nous raconte l’absence et comment on élève seul son petit garçon de 17 mois. Et il parvient à éviter tout racolage. Il ne pardonne rien. Il expose sa colère, mais sa colère est saine. C’est parce qu’il arrive à l’exprimer qu’il n’est pas violent. Moi, je ne souhaite qu’être le messager de sa parole. L’intermédiaire entre ses mots et le public.

Cela risque d’être fort émotionnellement pour tout le monde, ces représentations...

R. P. : Oui, le terme de spectacle vivant va prendre tout son sens. Il y aura à n’en pas douter un effet cathartique. Cela me semble beau de vivre ce moment ensemble. Sans que cela devienne une messe. Nous avons tous été touchés de près ou de loin par les attentats. Sans occulter la vérité, nous allons tenter d’aller ensemble vers la lumière et l’espoir.

Vous n’aurez pas ma haine. au Théâtre du Rond-Point, à Paris. À partir du 14 novembre. Causette vous fait gagner 4x2 places pour la séance du 24 novembre à 18h30. Pour participer, envoyez un mail à maelys@causette.fr.

Publié le 23 Novembre 2017
Auteur : Propos recueillis par Sarah Gandillot
4614 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette