Les gens Publié le 30 Octobre 2017 par Marine Samzun

Bâtons de jouvence

blog post image

À un âge où la mini-jupe n’est soi-disant plus de saison, elles endossent costumes à paillettes et décolletés sous l’étendard des Major’s Girls de Montpellier. Entre strass et musique électro, Causette a suivi la cadence de ces majorettes peu ordinaires qui défient le temps et les regards.

 

« 1,2,3,4...On est sur 3 ! » Josy bat la mesure au rythme de la fanfare de Béziers. Pour la Fête du mimosa dans le petit village de Roquebrun, les Major’s Girls de Montpellier sont venues parader. À son habitude, la capitaine mène sa troupe de majorettes à la baguette : lancé de bâtons à l’unisson, jeté de mollets à hauteur d’épaules. Le public est conquis... et surpris ! Bien loin des clichés, la majorité de ces majorettes a dépassé la cinquantaine. Depuis 1964, elles défilent au sein d’un groupe inébranlable. Presque toutes ont démarré adolescentes, puis ont arrêté après avoir eu des enfants. La plupart ont fini par revenir. Pour le plaisir du show, des costumes, et celui d’être ensemble. Bien dans leurs bottines, elles assument leur âge, sans se soucier du temps qui passe.

À la tête des « Majo » depuis cinquante-deux ans, Josy a tout vécu avec sa troupe, « son deuxième bébé ». Des défilés dans les villages alentour aux championnats du monde de 2006 aux Pays- Bas, en passant par des tournées en Israël ou aux États-Unis. « Elle n’a pas un rôle évident, mais elle est humaine et rigoureuse. Elle veut toujours que ça soit parfait », lâche Myriam, grande brune pétillante de 54 ans, admirant son mentor. Des jupes plissées sur musique militaire aux justaucorps à franges sur son électro, la capitaine « a su évoluer avec le temps », résume-t-elle. 

... La suite dans le Causette #83 !

Publié le 30 Octobre 2017
Auteur : Marine Samzun | Photo : © E. Corne et A. Vautier
7873 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette