Questionnaire de Woolf Publié le 03 Octobre 2017 par Propos recueillis par Elvire Emptaz

Sophie Fontanel

blog post image

Dans son dernier livre, Une apparition (Robert Laffont), la journaliste Sophie Fontanel raconte pourquoi elle a arrêté de teindre ses cheveux blancs. Le journal de bord d’une joyeuse mue qui l’a menée vers l’acceptation de soi. Aussi personnel qu’universel.

Causette : Les livres marquants de la « bibliothèque » de vos parents ?

Sophie Fontanel : Paroles, de Prévert. Tout Molière. Tout Musset. On lisait des vers, chez moi. Et à voix haute. Ensuite est venu tout Sagan, tout Duras. Toujours à voix haute. Ma mère disait : « On est des orateurs nés ! » Je lis à voix haute tout ce que j’écris.

Les lieux de votre enfance ?

S. F. : Paris, le XVIe arrondissement. Mes parents avaient atterri là par hasard, surclassés. J’en garde une grande foi en l’ascenseur social. Et Sainte-Maxime, golfe de Saint-Tropez. Mon père se saignait pour nous offrir des vacances. La location de vacances me faisait honte, mais la vraie honte est d’en avoir eu honte.

... La suite dans Causette #82.

Publié le 03 Octobre 2017
Auteur : Propos recueillis par Elvire Emptaz | Photo : © Collection privée
10298 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette