Les couleurs du féminisme Publié le 02 Octobre 2017 par Isabelle Motrot

La cité des femmes

blog post image

Qui l’eut cru ? Même le milieu de l’architecture est super macho ! 58 % d’étudiantes en écoles d’archi, mais 27 % de femmes, seulement, inscrites à l’ordre des architectes... Y’a comme un pépin. Des quotas ou pas pour changer la donne ? Causette ouvre le débat.

 

« Vous savez qui sont les architectes de la Philharmonie de Paris ?
- Ben... Jean Nouvel ?
- Et Brigitte Métra ! Avec son agence, elle était architecte associée à la conception et à la réalisation de la salle de concerts, c’est elle qui a dessiné et développé l’architecture et l’acoustique... Un détail ! »

Ah, elle s’emporte facilement, Catherine Guyot, quand on discute de la place des femmes dans l’architecture. Passionnée, architecte elle-même et directrice de l’Association pour la recherche sur la ville et l’habitat (Arvha), elle a créé en 2013 le Prix des femmes architectes, destiné à faire sortir ses consœurs de l’anonymat.

Un vrai boulot. Car certains milieux professionnels résistent plus que d’autres aux avancées de l’égalité entre les femmes et les hommes. Comme celui de la chirurgie ou du droit, le monde de l’architecture a cimenté ses fondations sur un mélange de machisme et de patriarcat plus solide que du béton. Les chiffres parlent d’eux- mêmes : 58 % d’étudiantes en écoles d’architecture, mais 27 % seulement inscrites à l’ordre des architectes. Et, à la tête des agences, on n’en trouve plus que 10 %. Où sont passées les autres ? 

... La suite dans Causette #82 !

Publié le 02 Octobre 2017
Auteur : Isabelle Motrot | Photo : F. Juery / Studio Odile Decq
8435 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette