Causette s’engage ! Publié le 29 Septembre 2017 par Virginie Roels

La nouvelle vie de Sandrine Rousseau 29/09/17

blog post image

Celle qui avait accusé Denis Baupin de harcèlement annonce aujourd'hui son départ de la direction d'Europe Écologie-Les Verts pour se consacrer à la lutte contre les violences sexuelles. Début septembre, dans «·Causette·», elle nous exposait son projet.

Un livre, une association

Sandrine Rousseau fait partie des quatre femmes qui ont déposé plainte contre le député Denis Baupin, en juin 2016. Depuis, la procédure a été classée sans suite 1. Un parcours judiciaire où la peur, l'angoisse de la plainte et l'étendue de ses conséquences ont inspiré à cette ancienne élue un livre 2, Parler, qui est sorti le 27 septembre, jour du lancement de son association du même nom. « Parler, c'est briser la solidarité du silence », expliquait-t-elle dans notre numéro de septembre (Causette #81). Aujourd'hui, en France, seulement 10 % des femmes victimes de violences, d'agression ou de harcèlement passent la porte d'un commissariat pour porter plainte. Bilan : les auteurs vivent dans une sorte d'impunité. Il faut inverser la tendance. »

C'est pour accompagner les femmes pendant les procédures qu'elle a eu l'idée de créer son association : « Ce qui m'a frappée lors de la procédure, c'est l'importance d'avoir des copines, un réseau d'amitié, de pouvoir partager son expérience. La parole alors se libère. C'est le premier pas vers le dépôt de plainte. J'appelle donc toutes celles qui ont été victimes à nous rejoindre. Ensemble, nous organiserons des rencontres, des actions de terrain. »

« Lepointnoir »

Des actions dont Causette est partenaire. La première d'entre elles a déjà commencé. Depuis le 27 septembre, les femmes victimes d'une agression sexuelle, de violence conjugale, de harcèlement ont un code pour manifester leur détresse, tout en gardant l'anonymat. À cette date a débuté la campagne « lepointnoir » 3, qui durera jusqu'au 25 novembre, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Le principe est simple : que vous soyez victime ou souhaitiez vous montrer solidaire, dessinez un point noir sur la paume de votre main, puis postez la photo de celle-ci sur les réseaux sociaux en l'accompagnant du hashtag #lepointnoir 4. D'autres actions sont prévues d'ici à janvier 2018. Bien sûr, d'ici là, on vous en reParlera.


1. Mis en cause, Denis Baupin a contesté toutes les accusations. Dans un communiqué datant de mars 2017, le procureur de la République a précisé que les faits dénoncés « sont pour certains d'entre eux susceptibles d'être qualifiés pénalement », mais qu'« ils sont cependant prescrits ».
2. Parler, de Sandrine Rousseau. Éd. Flammarion, 242 pages.
3. Pour plus d'infos : lepointnoir.com
4. Ou le hashtag #blackdotfrance.

 

Publié le 29 Septembre 2017
Auteur : Virginie Roels
7232 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette