A votre santé ! Publié le 04 Septembre 2017 par Clotilde Cadu

L'histoire du mal-aimé Vaccin

blog post image

Voilà plusieurs années que les Français s’interrogent sur la vaccination. Ils hésitent, reportent, voire refusent certaines piqûres. Ces derniers temps, la défiance s’est encore accrue. N’écoutant pas ces peurs, les pouvoirs publics ont annoncé leur volonté d’étendre de trois à onze les vaccins obligatoires... Drôle de réponse. Comment en est-on arrivé à ce dialogue de sourds ? Retour sur un désamour et une polémique aussi vieille que la vaccination elle-même.

Il est des sujets de conversation qui, invariablement, finissent en engueulade. La politique. Le foot. Les vaccins. Pire qu’un macroniste se chicanant avec un socialiste, qu’un Marseillais chambrant un Parisien, un anti et un provaccins se chamaillant. Autour du poulet rôti dominical, sur les forums Internet, à peine le mot « vaccin » est-il prononcé que, déjà, arguments et contre-arguments scientifiques et pseudo-scientifiques fusent : « Quoi ? Tu n’as pas fait vacciner tes enfants ? C’est d’un égoïsme!» ; « Quoi ? Tu as fait vacciner tes enfants ? C’est de la folie, c’est bourré d’effets secondaires ! » ; « Vous avez déjà vu, vous, des gens qui ont eu la polio ? » ; « L’industrie pharmaceutique nous manipule » ; « Les vaccins sont sûrs, il n’y a aucun risque »... L’annonce, faite cet été – alors même que la polémique battait son plein – du passage de trois à onze vaccinations pédiatriques obligatoires a ravivé le débat, amplifié par les réseaux sociaux.

« On ne peut pas contraindre les gens à accomplir un acte médical dont on ne connaît pas les conséquences », s’emporte Stéphanie Guéret, fondatrice des mouvements proliberté vaccinale Vaccinathon et Prévention vaccin. Ses trois enfants ont été exclus de l’école pour défaut de vaccination, c’est elle qui leur fait la classe. Son aîné, assure-t-elle, était à jour. La maman estime que les piqûres qu’il a reçues sont responsables de l’asthme qu’il a développé et qu’elles ne l’ont pas protégé contre les maladies visées.

... La suite dans le Causette #81 ! 

Publié le 04 Septembre 2017
Auteur : Clotilde Cadu | Photo : Rue des archives / AGIP
2423 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette