Fantasmes ! Publié le 17 Août 2017 par Michel Eltchaninoff

Poutine idole autoproclamée

blog post image

Certains chefs d’État (rois, tyrans et autres lumières du peuple) font du charisme leur principale vertu. Se faire reconnaître et respecter ne leur suffit pas. Ils veulent séduire, captiver, ensorceler. Devenir l’objet des fantasmes de leur peuple. Vladimir Poutine est de ceux-là. Voici ses trois secrets de beauté.

« J’en veux un comme Poutine ! » Les trois chanteuses du girls band Poiouchie Vmeste – littéralement, « chantant ensemble » –, également responsable d’un credo antiavortement, s’égosillent, sur un fond de synthé digne d’une boîte de nuit de Tambov : « Pour qu’il ne boive pas, qu’il ne m’engueule pas, pour qu’il ne s’en aille pas. » Le président Poutine, fraîchement élu, n’a pas encore 50 ans. Dix-huit ans plus tard, le vœu des groupies a été exaucé : Vladimir n’est pas parti. Toujours au sommet du pouvoir, il a aujourd’hui 64 ans. Et il fascine encore. Mais pas forcément les mêmes, ni de la même manière.

Un physique de rêve

Vladimir Poutine est une image, un produit de communication. Fin des années 1990, le FSB, héritier du KGB, cherche un successeur issu de ses rangs à Boris Eltsine, premier président élu de la Russie postcommuniste. Le jeune Poutine fait l’affaire. On le nomme Premier ministre en 1999. Il se pose en chef de guerre contre les séparatistes tchétchènes, ce qui le rend très populaire. Dès son accession à la présidence, il s’empare des télévisions privées pour imposer un culte de la personnalité glamour. L’objectif est de distinguer ce jeune président poli et viril de ses prédécesseurs – les mammouths soviétiques chancelant au-dessus du mausolée de Lénine, comme Brejnev ou Tchernenko, ou le titubant Boris Eltsine, cardiaque et alcoolique. Lorsque, comme Poutine, on est issu des services spéciaux, qu’on est donc, selon ses propres mots, « spécialiste en relations humaines », quand on est jeune, sportif et sobre, ce n’est pas très difficile. Un intense matraquage commence alors. Il va durer des années.

... La suite dans le hors-série spécial fantasmes, en kiosques jusqu'au 12 septembre ! 

Publié le 17 Août 2017
Auteur : Michel Eltchaninoff | Photo : D.ASTAKHOV/AP/SIPA
1886 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette