cinema Publié le 03 Juillet 2017 par propos recueillis par Isabelle Motrot

OcéaneRoseMarie : marrage pour tous

blog post image

On a adoré sa Lesbienne invisible, un seule en scène qui avait secoué la communauté, puis un public plus large, en 2009. On a aussi applaudi son Chatons violents. C’est au cinéma qu’Océanerosemarie nous convie cette fois, avec Embrasse-moi !, la première comédie lesbienne, bourrée d’humour et de tendresse. Un régal ! Rencontre.

Causette : Pourquoi passer de la scène à l’écran ?

Océanerosemarie : J’avais envie depuis longtemps d’écrire une comédie romantique avec des lesbiennes, parce que, moi, quand j’étais ado, ça m’aurait fait beaucoup de bien. Voir un film gay qui ne traite pas du coming out, où les héroïnes sont positives. C’était déjà le coeur de mon spectacle.

Causette (de mauvaise foi) : Mais des lesbiennes, au cinéma, on en voit !

O. : Oui, mais dans des rôles négatifs. Soit elles meurent à la fin, soit elles sont psychopathes et découpent leur meilleure amie pour la mettre au congélo… On a le choix entre la dépressive et la serial killer ! Ou alors, il y avait Gazon maudit ! Et, là, quand tu es ado, tu te dis : Est-ce que, vraiment, je veux devenir Josiane Balasko avec son cigare ? J’ai peur ! Est-ce que je vais devoir coucher avec cette personne ? J’ai peur aussi ! » Tous ces clichés, c’est de l’homophobie bienveillante.

... La suite dans Causette #80.

Publié le 03 Juillet 2017
Auteur : propos recueillis par Isabelle Motrot | Photo : © M. Bragard - Haut et court
10154 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette