La cabine d'effeuillage Publié le 30 Juin 2017 par Sarah Gandillot

Le seigneur des Ardennes Olivier Gourmet

blog post image

En un peu plus de vingt ans, le comédien belge a accumulé une lmographie longue comme le bras. Pourtant, Olivier Gourmet, acteur fétiche des frères Dardenne récompensé à Cannes, est une gure à part dans le paysage cinématographique. Si son visage est connu, peu mettent un nom dessus. Une invisibilité qu’il entretient soigneusement, planqué au fond de ses Ardennes belges, où il nous a reçus.

Olivier Gourmet ? « Non, je vois pas... » On sort son smartphone, on « googlise », on montre une photo. Et toujours la même réaction : « Ah ! C’est luuuiiiii. » Voilà. C’est l’effet Gourmet. À ce jour, le comédien belge a tourné dans plus de 90 films. Pas toujours des premiers rôles, certes, mais quand même. Une filmographie sans aucun faux pas, soigneusement choisie, aussi exigeante que cohérente. De Patrice Chéreau à Cédric Klapisch, de Jacques Audiard à Bertrand Tavernier, en passant par Michael Haneke ou Bruno Podalydès. Et, évidemment, les frères Dardenne, qui l’ont découvert dans les années 1990. Son rôle magistral dans Le Fils, celui d’un père menuisier qui accueille en formation dans son atelier l’assassin de son fils, lui a valu un prix d’interprétation masculine à Cannes, en 2002.

... La suite dans Causette #80 !

Publié le 30 Juin 2017
Auteur : Sarah Gandillot | Photo : Martin Collombet pour Causette
7958 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette