Corps et Ame Publié le 30 Juin 2017

Tous à poil !

blog post image

Figurez-vous que le naturisme a le vent en poupe. Les jeunes s’y mettent, la Mairie de Paris envisage un espace réservé dans la capitale, et Instagram rend la pratique tendance. N’en jetez plus ! Certes, nager à poil est une expé- rience unique. Mais si, pour nombre d’entre nous, se mettre en maillot relève déjà du saut dans le vide, l’idée de se promener nue peut carrément générer des attaques de panique. Se désaper en public n’est pas donné à tout le monde... Ce serait sympa que ça ne devienne pas la dernière injonction à la mode. Peace & love, les copines, été rime avec LIBERTÉ. Avec ou sans textile.

Mise à l'air générale

Comme les chaussettes blanches dans les claquettes de piscine, en 2017, le naturisme devient tendance. Il attire de plus en plus d’adeptes et va même jusqu’à draguer les millenials sur les réseaux sociaux. Décryptage d’un retour en grâce. 

... La suite dans Causette #80 ! 


Voyage à Cul-nus land  

Pendant un an, le journaliste américain Mark Haskell Smith est parti en immersion dans des communautés nudistes en Europe et aux États-Unis. Du légendaire Cap d’Agde aux croisières à poil hors de prix, il tire un ouvrage hilarant et érudit. Nous l’avons rencontré à Los Angeles. 

... La suite dans Causette #80 ! 


Peau d'âme

Sylvie Fasol a 53 ans, une histoire troublée, un corps abîmé. En quête d’acceptation de soi, elle a découvert le naturisme. Une révélation. Sylvie est devenue militante, revendiquant la liberté de se balader nue dans l’espace public. 

... La suite dans Causette #80 ! 


Tenue de plage exigée

 

Le vêtement de bain n’a rien d’anodin, il fait même l’objet de batailles sans fin. Petite histoire du corps dénudé. 

... La suite dans Causette #80 ! 


L’illusion du corps libéré 

Parlons peu, parlons bien. Notre corps est saucissonné dans un tissu d’injonctions contradictoires, noyé dans un cocktail d’exi- gences patriarcales, religieuses ou publicitaires. Bref, il évolue sur un terrain tout à fait favorable à l’éclosion de névroses en tout genre. « Habille-toi... Déshabille-toi... Couvre ce sein qui s’affaisse... Trop de poils... Pas assez de poils... Sois érotique, pas trop non plus... » N’occultons pas la version masculine. « C’est quoi cette bedaine ? Il a forcé sur la bière. » Si ces rondeurs sont relativement invisibles l’hiver, les voilà tout à fait vulnérables en été.

... La suite dans Causette #80 ! 

Publié le 30 Juin 2017

4084 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette