Justice Publié le 28 Juin 2017 par Marie Parmentier

''Le silence est tellement confortable'' Procès Sidney Amiel

blog post image

Sidney Amiel, avocat, figure du barreau d’Eure-et-Loir, a écopé de dix ans d’emprisonnement pour viol et agressions sexuelles. Son procès n’a pas seulement été celui d’un prédateur, mais aussi celui d’une emprise : de par sa position, l’homme réduisait ses victimes au silence.

Clientes, collaboratrices, secrétaires et ex-belle-fille de l’avocat… pendant trois semaines, la cour d’assises des Yvelines s’est remplie des mots de dizaines de femmes abusées par Sidney Amiel. Des agressions qui se déroulaient souvent dans le secret de son cabinet. Certaines racontent les attouchements, d’autres, la position des mains sur les épaules pendant la fellation forcée, le « Kleenex » donné après l’acte « pour s’essuyer ». Lors de l’audience, à quelques mètres derrière elles, l’ancien avocat de 67 ans secoue la tête, nie tout.

Trente ans de violences sexuelles

Longtemps, dans la ville de Chartres (Eure-et-Loir) où l’avocat sévissait, ceux qui pouvaient parler se sont tus. « Il y avait des rumeurs sur ses mains baladeuses, reconnaît son associé. Mais c’était compliqué de lui en parler, c’était un ami. »

... La suite dans Causette #80.

Publié le 28 Juin 2017
Auteur : Marie Parmentier | Photo : illustration : Michel Fily
12324 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette