Festival Solidaire Publié le 25 Juin 2017 par Aurélie Rodrigues

The future is female : La première édition du festival Causette est lancée ! 24/06/17

blog post image

Chouette, la jeunesse ! Deux étudiantes de l'école de journalisme EFJ de Bordeaux parcourent le site de notre Festival solidaire à Cenon (33) pour s'exercer au métier. En partenariat avec leur école, nous publions leurs textes.

« Vous vivez un moment historique », annonce dans un grand sourire Isabelle Motrot, directrice de la rédaction, avant d’inaugurer la première table ronde de la première édition du festival solidaire Causette. Les pieds dans l’herbe, le public majoritairement composé de femmes de tous horizons et de tous âges est venu assister à une série de tables rondes au parc Palmer (Cenon) sur le thème de la « vie professionnelle et l’entrepreneuriat ». Au beau milieu d’un parc accueillant famille et joggers, ça cause féminisme. En cette matinée, la première table ronde porte sur « l’égalité professionnelle : comment briser le plafond de verre ? » Autour de la table : Magali Planès Billon, Eglantine Tancray, Estelle Mossely. Tour à tour, les intervenantes font part de leur expertise sur le sujet. Avec un public presque 100% féminin, c’est l’occasion pour ces femmes de se rendre compte qu’elles sont dans une zone de confiance. Un évènement propice aux confidences et anecdotes en tous genres.

Dans le public, on salue l’initiative. « Je suis intimement persuadée que ce genre de festival est important. On ne parle pas assez de féminisme et du manque d’entraide entre les femmes », argumente Solenn Roccon, 20 ans, étudiante à l’EFAP Bordeaux. En marge de la Causerie, Christian Darré, venu de la Rochelle pour l’occasion, livre son ressenti : « Je suis copain de Causette. Le féminisme me touche. Tout le monde souffre de l’inégalité entre femmes et hommes, y compris les hommes. »

La deuxième table ronde « Entrepreneuriat et sororité » aborde le thème des femmes entrepreneures. Une conférence notamment marquée par l’intervention de Laure Lapègue, vêtue d’un t-shirt « The future is female », qui déclare : « Aujourd’hui, être une femme d’affaires, c’est devenir un mec ! ». La fin de la discussion est animée par la définition du mot « féminisme ». Un débat jugé « nécessaire » par Marie-Laure Hubert Nasser, qui décide de conclure en ces termes : « Être une femme engagée est un état, être féministe est un combat. » Avant de passer la main à la table ronde suivante, l’animatrice lance un dernier appel : « envoyez un SMS à vos copines pour leur dire de venir au festival ». Cette dernière est reprise par une femme de l’audience « et vos COPAINS », accompagnée par les applaudissements du public.

Publié le 25 Juin 2017
Auteur : Aurélie Rodrigues | Photo : A.R.
310 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette