Société Publié le 02 Juin 2017 par Aurélia Blanc

Quand les mineurs passent à l’acte Violences sexuelles

blog post image

Ils ont 6, 10 ou 15 ans et sont impliqués dans des agressions sexuelles ou des viols. Longtemps ignorées, volontiers caricaturées, les violences sexuelles entre mineurs sortent peu à peu de l’ombre. Et suscitent l’inquiétude d’un nombre croissant de professionnels confrontés à des enfants de plus en plus jeunes.

Attablée devant un cappuccino, elle continue de s’interroger : que se serait-il passé pour son fils s’il n’y avait pas eu cet « incident » chez ses grands-parents, un an et demi plus tôt ? À l’époque, Martin, son petit garçon de 4 ans, est en moyenne section de maternelle. Lui qui est d’ordinaire plutôt calme se révèle, depuis quelque temps, « difficile à canaliser ». Il a « du mal à s’endormir », « part dans tous les sens »... Ce que ses parents prennent d’abord pour des provocations enfantines. Jusqu’à ce week-end de l’hiver 2016. « Martin est allé dormir chez ses grands-parents avec sa cousine. En venant le chercher, on a appris qu’il l’avait menacée de la taper si elle ne le laissait pas toucher sa zézette. Elle s’est donc laissée faire. Ça nous a interpellés », raconte Axelle, 40 ans. Ébranlés, elle et son mari se rapprochent alors d’une pédopsychiatre, qui estime que le petit garçon « reproduit » un événement qu’il aurait vu ou vécu. Très vite, le couperet tombe : il s’est « passé des choses » à l’école – en l’occurrence, un établissement privé au sein d’une ville tranquille.

... La suite dans le Causette #79.

Publié le 02 Juin 2017
Auteur : Aurélia Blanc | Photo : Illustration : Lisa Zordan pour Causette
735 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette