Santé Publié le 02 Juin 2017 par Aurélia Blanc

Des effets pas si secondaires Dispositif intra-utérin Mirena®

blog post image

Voilà des années que des femmes portant le stérilet hormonal du laboratoire Bayer se plaignent de lourds effets secondaires sans que les autorités ni certains gynécologues ne les prennent au sérieux. Alors qu’à l’étranger les plaintes s’accumulent, des Françaises se sont rassemblées pour aller devant la justice et être entendues.

Fin 2015, Florence 1 se fait poser le Mirena, un stérilet hormonal 2 auquel recourent chaque année environ 300 000 Françaises. Problème : « Depuis plusieurs mois, je suis très irritable, [ je n’ai] plus aucune libido, [ j’ai] parfois [des] douleurs pendant les rapports et [des] saignements après, [des] idées noires et [un] état de plus en plus dépressif. [...] J’ai pris un peu de poids, [une] pilosité excessive, de même que l’acné et la transpiration. Gros maux de tête [...], système digestif en vrac, mal de dos... », égraine-t-elle sur la page Facebook « Les dangers du stérilet Mirena ».

Comme elle, des milliers de femmes témoignent des lourds effets indésirables rencontrés après la pose de ce contraceptif commercialisé depuis vingt ans par le laboratoire Bayer. « Quand on nous le pose, on ne nous parle pas des effets secondaires. Mon gynéco m’a vanté cela comme le “dernier truc à la mode, super génial” », constate, amère, Emy Dugay, 36 ans, qui a créé en 2013 le groupe Facebook « Problèmes Stérilet Mirena ». Un manque d’information auquel s’ajoute souvent le déni du corps médical : depuis des années, nombreuses sont celles qui se voient répondre que leurs problèmes sont « psychologiques », qu’ils ne « peuvent pas être liés » à leur stérilet... bref, qu’elles se montent le bourrichon.

... La suite dans le Causette #79.

 

Publié le 02 Juin 2017
Auteur : Aurélia Blanc | Photo : Sarahmirk / Creative Commons
57732 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette