On nous prend pour des quiches Publié le 02 Juin 2017 par Pages coordonnées par Anna Cuxac

L’autocrate tire à la ligne

blog post image

Les journalistes des médias publics tadjiks ne diront plus ni n’écriront : « la fête du plov à Douchanbé a été inaugurée par le président Rahmon », mais « la fête du plov à Douchanbé a été inaugurée par le fondateur de la paix et de l’unité nationale du Tadjikistan, le leader de la nation, le président Emomalii Rahmon ». Voilà la dernière prescription du potentat de ce pays si mystérieux à parvenir jusqu’à chez nous. Une gesticulation dictatoriale de plus, après l’annonce, en avril, qu’aucun livre ne pourra entrer ou sortir du pays sans autorisation. Ou encore cette incongrue décision, en août 2016, d’interdire dans la presse « les mots compliqués », histoire sans doute que les Tadjiks se persuadent que Rahmon est proche du peuple, malgré l’opulence de ses palais présidentiels.

... La suite dans Causette #79.


Chat devient n’importe quoi

 

Est-il « trop intelligent pour ses jouets » ? A-t-il « tendance à s’ennuyer » et à « prendre du poids » à force de « ne pas faire assez d’exercice » ? Comment « renforcer votre lien maternel » avec lui et « le divertir » ? Tant de questions que se posent non pas les parents poules mais... les propriétaires de chat, prêts à investir pour chouchouter leur animal. Grâce à la Licki Brush, une brosse buccale en silicone censée reproduire une grande langue de félin, ils peuvent désormais « lécher leur chat » afin d’imiter « le lien qui unit la maman et son chaton » pour 22 euros. Autre option : débourser 88 euros pour offrir à Minou un Shru, un simple œuf à plumes mobile, « inventé par un ingénieur » et censé « stimuler son cerveau et sa créativité »

... La suite dans Causette #79.


Ça vaut vraiment pas un clou ?

Bye-bye le bling-bling, les créateurs de luxe reviennent à l’essentiel. Cartier lance une grosse campagne de publicité autour d’une série de bijoux on ne peut plus minimaliste. Sobrement nommée Juste un clou, la collection est un hommage au mythique Nail Bracelet designé en 1971 par Aldo Cipullo, mais aussi un « incroyable détournement » d’objet qui « transcende l’ordinaire ». Et qui se paie cher : comptez au moins 2 190 euros pour une bague, 2 520 euros pour des boucles d’oreilles. La version bracelet, elle, grimpe vite à plus de 84 000 euros.

... La suite dans Causette #79.


Mauvais karma

 

« Licenciez-vous tous les soirs et revenez le lendemain endosser le rôle de votre successeur. » C’est la réponse lunaire de la créatrice de mode américaine Anya Hindmarch quand on lui a demandé son conseil pour les femmes en quête de réussite professionnelle. À force d’attendre désespérément des solutions miracles pour permettre aux femmes de péter le plafond de verre, il semblerait que nous soyons passés d’une surenchère de recommandations inattendues à une course aux conseils de merde.  

... La suite dans Causette #79.

+ Heureusement que ça existe + Il/Elle l'a bien dit + Quiche lectrice

Publié le 02 Juin 2017
Auteur : Pages coordonnées par Anna Cuxac | Photo : Illustration : Gros
3871 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette