Festival Solidaire Publié le 01 Juin 2017 par Anna Cuxac

Les Monologues du vagin : quand les sexes parlent au féminin 01/06/17

blog post image

Déjà vingt ans que les vagins susurrent leurs joies et crient leurs peines sur les planches des théâtres du monde entier. Pour cette nouvelle adaptation de la célébrissime pièce de l’Américaine Eve Ensler, créée en 1996, la metteuse en scène Coralie Miller anime ces vagins bavards d’un nouveau souffle : en plus d’être enrichi de passages inédits, le texte, généralement lu par trois comédiennes, est cette fois-ci joué. Tandis que Muriel Robin joue la voix off, Marie-Christine Adam, Rachel Khan et Juliette Lamboley incarnent trois générations de femmes. Elles sont tour à tour vieille dame qui rattrape les plaisirs manqués de sa jeunesse, domina passionnée par l’orgasme de ses clientes, ou encore jeune fille éberluée par l’attachement érotique d’un inconnu à sa vulve qu’elle avait soigneusement appris à détester. Dans une mise en scène où deux comédiennes tendent l’oreille à chaque monologue qu’interprète la troisième, on passe de la légèreté à la douleur, en communion avec cette chorale de femmes. Être dotée d’un vagin, c’est aussi trop souvent être violée –"à ce titre, le récit de la femme victime de viols collectifs durant la guerre du Kosovo est soutenu par le jeu d’une incroyable intensité de Rachel Khan. Riche et surprenante –"notamment grâce à un texte rappé et badass sur la mini-jupe"–, cette mouture des Monologues mérite qu’on y coure, qu’on découvre ou qu’on croie connaître par coeur le corpus féministe d’Ensler.

Les Monologues du vagin, d’Eve Ensler. Mise en scène de Coralie Miller. À voir le vendredi 23 juin, à 20 h 30, dans la salle polyvalente Fongravey à Blanquefort (33), dans le cadre du Festival solidaire Causette. Billetterie : festival-causette.com. Le spectacle sera joué au Off du festival d’Avignon.

Publié le 01 Juin 2017
Auteur : Anna Cuxac | Photo : © Nicolas Terrier
9124 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette