Corps et Ame Publié le 28 Avril 2017 par Elvire Emptaz

Epi-no signera-t-il la fin de l'épisio ?

blog post image

Epi-no, ça sonne comme épisio. Pourtant, ce mystérieux appareil sert au contraire à muscler le périnée des femmes enceintes pour leur éviter la tant redoutée épisiotomie. Phénomène de mode ? Solution miracle ? Causette a enquêté sur cette technique popularisée par le bouche-à-oreille.

Paloma et Charlotte, récemment devenues mères, s’envoient dans le gosier leur premier verre de blanc depuis des mois sans bouder leur plaisir. Quand, soudain, entre deux cacahuètes, les voilà qui évoquent les bienfaits d’une méthode de préparation à l’accouchement. « Epi-no, c’est ce qui m’a évité l’épisio ! » lâche Paloma. « Moi, je m’en sers même pour la rééducation du périnée », renchérit Charlotte. Mais quel est ce mystérieux engin ? Le truc bleu ressemble un peu à un sextoy. C’est un ballon qui enfle à l’aide d’une poire manuelle. Comme un vibro, il s’introduit dans le vagin, mais la comparaison s’arrête là. Il s’agit de le gonfler progressivement au cours de la grossesse jusqu’à ce qu’il atteigne le diamètre d’une tête de bébé. Il sert à la fois à muscler lepérinée et à s’entraîner à l’expulsion. L’objet, lancé en France en 2004, s’appelle Epi-no. Sur le site Internet qui le commercialise, nous apprenons qu’il permet de « préparer dignement son accouchement », car « l’épisiotomie n’est pas une fatalité ». Un peu étrange comme formulation... Certaines femmes accoucheraient donc de façon « indigne » ? Le distributeur d’Epi-no, Dominique Lioret, s’en défend : « C’est une mauvaise traduction du site d’origine allemand, nous allons la corriger très vite. » Quelques jours après notre appel, on lit qu’Epi-no permet à une femme d’« activement favoriser et [de] participer à [sa] propre préparation à l’accouchement ». Déjà mieux.

...La suite dans Causette #78 !

Publié le 28 Avril 2017
Auteur : Elvire Emptaz | Photo : A. Dumont
30967 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette