La copine de Causette Publié le 27 Avril 2017 par Sarah Gandillot

Tout Ouïe Camille

blog post image

Cinq ans qu'elle était absente de la scène. Alors, au démarrage de la tournée de son nouveau disque, Causette s’est précipitée. Ouï, dans les bacs le 2 juin, est comme une invite à l’écoute de soi et autour de soi. Chaque moment de cette rencontre résonne avec l’album en écho. Écoutez…

C’était le 7 avril dernier à Nîmes. La chanteuse, qui aime Causette, nous a ouvert les coulisses de ses répétitions, quelques heures avant sa première date. À 20 heures, le public prendra place. Les Nîmois seront les tout premiers à découvrir ce show placé sous le signe de la couleur bleue. Pour l’heure, c’est le milieu d’après-midi, et les ultimes répétitions démarrent. Un grand tambour, instrument au coeur de ce nouveau disque, toujours plus créatif et original, trône sur la scène. Clément Ducol, musicien, coproducteur du disque et compagnon de Camille, tapote dessus doucement. Les trois choristes aux voix cristallines chauffent leurs cordes vocales. Martin Gamet frappe sur son pad (batterie électronique). Quand, soudain, Camille déboule sur la scène en dansant la bourrée. Son pianiste la suit illico dans son délire, en musique. Moulée dans une sorte de combishort couleur chair digne de l’enfant Kodac, chaussons chaussettes façon Inuits aux pieds, elle balance : « On ne se moque pas ! » Morte de rire. Très vite, elle se concentre. Pendant trois heures elle répétera au millimètre près ses gestes, ses déplacements, les percussions corporelles dont elle a le secret, claquements de doigts et de pieds, tapotements avec la paume sur la cage thoracique, son jeu de scène avec ce grand tissu bleu qui lui sert de fil conducteur et qu’elle déploie sous toutes les coutures. Mais, surtout, le placement de sa voix, la justesse des polyphonies et la précision des tempos.

... La suite dans Causette #78.

Publié le 27 Avril 2017
Auteur : Sarah Gandillot | Photo : Patrick Messina
12481 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette