Témoignage Publié le 03 Avril 2017 par Marguerite Nebelsztein

Et toi, Mamie, tu as avorté ?

blog post image

Valentine, 80 ans, et huit avortements. À l’époque où c’était illégal, où l’on avortait à l’eau savonneuse, où l’on manquait d’en mourir. C’était hier, c’est peut-être demain.

Valentine vient juste d’avoir 80 ans, mais il ne faut pas trop le lui rappeler. Avec sa gouaille années 50, dans une autre vie, elle aurait pu être chanteuse ou actrice. Super connectée, elle achète ses jeans sur Internet et est capable de déclarer : « J’aime pas les vieux, ils sont moches. » Valentine, c’est ma grand-mère. Elle parle tout le temps de politique. « Ils l’ont dit dans C dans l’air ! » C’est souvent comme ça qu’elle commence. Sur un coin de table de la cuisine, autour d’un bout de fromage et d’un dernier verre de rouge, après qu’elle a déposé son plateau télé à mon grand-père. Alors, un jour, je lance : « Fillon, tu as vu ce qu’il a dit sur l’avortement ? »« Forcément, c’est facile pour lui, il a un château ! » rétorque-t-elle du tac au tac.

L’avortement… j’ai connu. Pour le défendre, j’ai brandi des cintres à des manifs anti-IVG où l’on faisait défiler des gamines de 4 ans avec un faux ventre de grossesse et où on transportait des vierges en procession. C’est un sujet qui me touche et je me demande comment ma grand-mère, elle, a fait en tant que jeune femme sans l’accès à la contraception ni à l’interruption volontaire de grossesse légale. La loi Neuwirth autorisant la première n’est adoptée qu’en 1967 et mettra plusieurs années avant d’être appliquée, Valentine a 29 ans. La loi Veil autorisant la seconde est votée en 1975, à ses 37 ans. J’ai souvent été tentée de lui demander : « Et toi, tu as avorté ? » Très pudique, il aura fallu de nombreux échanges avant qu’elle me raconte qu’entre 19 et 29 ans, elle a fait huit « fausses couches », selon l’expression consacrée de l’époque pour évoquer les avortements clandestins.

... La suite dans Causette #77.

Publié le 03 Avril 2017
Auteur : Marguerite Nebelsztein | Photo : illustration : MARIE JACOTEY-VOYATZIS POUR CAUSETTE
54248 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette