Culture Publié le 27 Février 2017 par Isabelle Motrot

Le grand écorché fait peau neuve

blog post image

L’université de Montpellier expose actuellement, à l’Espace Dominique-Bagouet, une extraordinaire collection d’objets anatomiques, botaniques et zoologiques du docteur Louis Auzoux. Parmi eux, un grand homme, un écorché à taille humaine. Celui-ci vient de subir une restauration délicate que Causette a suivie de près.

Le « grand homme » et moi, on s’est rencontrés simplement. Et il n’a rien fait pour chercher à me plaire. Il descendait d’un camion, dans la rue, tout près de la rédaction de Causette. Je ne peux même pas dire qu’il n’avait que la peau sur les os parce que, justement, de peau, point n’en avait. Le « grand homme » est un écorché en papier mâché de 1,80 mètre, l’une des créatures extraordinaires du docteur Auzoux. On le livrait ce matin-là à l’atelier de restauration parisien Marchal-Poncelet. Le mannequin est couvert de poussière, d’éclats et de traces noirâtres qui maculent ses organes sanguinolents. Un peu dégueu, quand même. Je regarde Caroline Marchal, la restauratrice, qui regarde le « grand homme ». Elle sourit. « Il est magnifique, non ? » Hum... Ses 106 ans commencent à se faire sentir, quand même... Caroline, elle, l’accueille avec émotion. « C’est la première fois que nous avons entre les mains une pièce de cette taille. Nous avons déjà travaillé sur des fleurs, des cœurs, des larynx, et un cheval, mais jamais sur un “grand homme”. » Propos obscurs quand on ne connaît pas le docteur Auzoux. Alors, penchons-nous sur son histoire.

...La suite dans Causette #76 ! 

Publié le 27 Février 2017
Auteur : Isabelle Motrot | Photo : © Magali Corouge pour Causette
9134 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette