Culture Publié le 08 Septembre 2010 par Bérangère Portalier, Jeanne Aleos

Féministe ET pornographes !

blog post image

Serait-il fini, le temps des films pornos à gros engins qui finissent tous par une magistrale éjaculation censée donner envie d'applaudir ? Le genre à ne refléter que la libido masculine ?

Longtemps répudiée par les féministes pour cause de dégradation systématique de l'image de la femme, la pornographie bénéficie aujourd'hui des prémisses d'un retour en grâce. À l'heure où nous célébrons les quarante ans du MLF, force est de constater que les mouvements féministes doivent faire face à de nouveaux questionnements. C'est ainsi que toute une nouvelle génération de militantes, dites «pro-sexe», investissent le terrain de la sexualité. Leur objectif est clair: reprendre le contrôle. Refuser de montrer les femmes comme étant systématiquement victimes de la sexualité. Les sortir du ghetto de leur prétendue pureté, de leur douceur obligée, de leur romantisme supposé, de leur niaiserie attendue. Parce que les femmes peuvent être férues de porno, à condition qu'on veuille bien y laisser une place pour leurs fantasmes. Parce que la sexualité féminine est encore mal connue des hommes, et parfois des femmes elles-mêmes. Parce que laisser le sexe aux machos ou dans les limbes de l'impensé, c'est renoncer à une part primordiale de nous-même, cessons d'avoir peur de la pornographie.

Pour mieux comprendre ce mouvement de réappropriation du X, Causette a rencontré deux pionnières dans l'art de faire la nique au porno à papa.

 

 

... à lire dans Causette #10 ...

Publié le 08 Septembre 2010
Auteur : Bérangère Portalier, Jeanne Aleos | Photo : Too-much-pussy! Émilie Jouvet
6947 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette