50 numéros et toujours aussi allumée ! Publié le 24 Février 2017 par Propos recueillis par Elvire Emptaz et Virginie Roels

''Testing et outing'' des grands délinquants de l’inégalité Emmanuel Macron

blog post image

Chaque mois, Causette reçoit un candidat à l’élection présidentielle pour parler des droits des femmes. En février, nous avons interrogé Emmanuel Macron, le leader d’En marche !, à qui l’on reproche régulièrement de ne pas avoir de programme précis. Il a égrené, ici, plusieurs propositions concrètes et clarifié sa position sur des sujets houleux, comme la procréation médicalement assistée pour les couples de même sexe.

Causette : Dans votre livre, Révolution, vous parlez de la discrimination envers les femmes. C’est frustrant, car vous vous en tenez à un constat. Que comptez-vous faire pour lutter contre les inégalités ?

Emmanuel Macron : L’égalité salariale doit devenir un sujet de la négociation annuelle de branche et d’entreprise, avec les représentants des salariés. Il faut renforcer la politique de testing 1, organisée par l’État, et qui sanctionne en cas de mauvaise pratique. Je propose de sortir la liste des plus grands délinquants sur ce sujet, et de faire ce que les Anglo-saxons appellent le « name and shame ». Vous pointez celles et ceux qui discriminent, et vous rendez public leur nom.

Situation particulière, mais courante, des femmes mariées en attente de régularisation restent avec leur mari violent pour ne pas changer de statut civil. Comment les protéger ?

E. M. : Nous devons réduire le traitement des demandes de papiers, de deux ans à trois mois. Plus largement, nous ne pouvons pas accepter les situations, même insidieuses, du quotidien, comme le harcèlement.

... La suite dans Causette #76.

Publié le 24 Février 2017
Auteur : Propos recueillis par Elvire Emptaz et Virginie Roels | Photo : © Michael Bunel/Ciric pour Causette
96 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette