Les Copines de Causette Publié le 24 Février 2017 par Audrey Lebel, envoyée spéciale à Kiev

Complètement à l’Est Dakh Daughters

blog post image

Ce groupe de musiciennes et actrices ukrainiennes à l’univers aussi déjanté, rebelle et décapant que poétique, a séduit la France. Leurs chansons désanchantées mais chargées d’espoir sont à l’image d’une génération qui, trois ans après la révolution de Maïdan, a tout à construire. Avant leur nouvelle tournée française mi-mars, Causette les a rencontrées à Kiev. Folklo !

Elles sont aussi chaleureuses que les hivers sont froids à Kiev. Ce jeudi de février, le thermomètre affiche – 21 °C en début d’après-midi. C’est dire si elles sont bouillonnantes. De vie, d’idées, d’énergie et d’envies. Dans les loges du tout petit théâtre Dakh, où elles se sont rencontrées il y a seize ans, en plein coeur du centre-ville de Kiev, c’est un joyeux bordel. Des costumes et des chaussures partout. De vieux fauteuils en cuir. Au mur, des masques en plâtre. Ça rit, ça se câline, ça se maquille, tout en fredonnant des airs mi-mélancoliques, mi-dynamiques. Ça se confesse aussi, en repassant sa tenue de scène ou en enfilant ses collants. Bienvenue dans l’univers de Tanya, Natalka, Nina, Nataliia, Solomiia, Ganna et Ruslana : les Dakh Daughters. Sept chanteuses, musiciennes et actrices ukrainiennes, âgées de 29 à 35 ans, qui décoiffent.

... La suite dans Causette #76.

Publié le 24 Février 2017
Auteur : Audrey Lebel, envoyée spéciale à Kiev | Photo : © Samuel Kirszenbaum pour Causette
8923 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette