cinema Publié le 09 Janvier 2017 par Margaux Desdet

Nikon Festival : notre sélection des meilleurs courts-métrages 09/01/17

blog post image

Chaque année, à l’occasion du Nikon Film Festival, vous nous écrivez pour partager vos coups de cœur parmi les vidéos en compétition. Alors cette fois, nous avons retroussé nos manches et visionné une bonne partie des 800 courts-métrages en lice, afin de vous proposer nos gagnants à nous… Et pour cette septième édition, on peut dire que le talent était au rendez-vous. Le thème ? « Je suis une rencontre. » La contrainte ? Le tout en 140 secondes max. Pour terminer sur une note positive et ne pas influencer vos votes, nous avons fait le choix de classer ces films en fonction des sujets, des plus graves aux plus légers. On vous laisse savourer.

ÉGALITÉ
Je suis une femme moderne 

Une femme d’aujourd’hui dans le métro parisien, sur fond d’extraits sonores d’archives. Un film en noir et blanc qui retrace avec simplicité l’histoire de l’émancipation féminine : le droit de travailler, de voter, de gérer ses biens et ses comptes bancaires… De grands pas vers l’égalité des sexes, même si le chemin reste encore long.

DÉPENDANCE
Je suis Stockholm 

On soutient pour le thème, le syndrome de Stockholm, bouleversant et abordé avec délicatesse. C’est agréable à regarder et la chute prend à la gorge… Comme un thriller.

RÉSILIENCE
Je suis demain

Peut-on se reconstruire après avoir subi des violences conjugales ? Ce film, tout en émotion, puise la douleur dans le cœur des femmes pour mettre en avant la puissance de l’amour, qui régénère. Un message d’espoir pour les femmes battues, pour leur redonner confiance en elles et en leur avenir.

FÉMINITÉ
Je suis toujours belle

Ou l’histoire de la reconstruction d’une femme après un viol subi en pleine rue. À la recherche de l’estime de soi, de sa féminité et de l’envie d’avancer et de continuer à vivre… Poignant d’authenticité.

POUVOIR
Je suis le sexe faible

Une vidéo qui aborde, de manière artistique, le harcèlement de rue, un sujet qui nous tient à cœur. De la poésie, des expressions corporelles très puissantes… Un pas de deux entre les acteurs pour répondre de manière décalée et percutante au machisme.

PASSION
Je suis une rencontre invisible

C’est l’histoire d’une rencontre en soirée, d’un regard échangé, d’un amour sincère, tendre et passionné. Parce qu’en 2017, l’homosexualité ne devrait plus être un tabou… Doux et touchant.

SE FAIRE ACCEPTER
Je suis un coming out

Et si la norme n’était pas l’hétérosexualité, mais plutôt l’homosexualité, ça donnerait quoi ? Une jolie idée qui a le mérite d’être originale : un coming out hétérosexuel. C’est beau, c’est frais, les acteurs sont bons et les images très bien filmées.

DISCRÉTION
Je suis son amoureux

Deux bruiteurs se rencontrent sur un tournage, dans l’ombre des acteurs. Mais rapidement, ils s’égarent, déconcentrés par un événement inexplicable… Un film doux et poétique, des personnages attachants (même en 140 secondes !). De quoi donner le sourire !

ZAPPING
Je suis une rencontre moderne

Le message est clair : s’amuser des mutations de notre société moderne en matière d’amour. Eh oui, nous faisons désormais beaucoup de rencontres virtuelles. Bonne réalisation, simple, efficace et pétillante ! L’amour 2.0, c’est d’ailleurs l’objet du gros dossier à retrouver dans le Causette du mois de janvier.

LÂCHER-PRISE
Je suis mon âme d’enfant

Chouette, rigolote, légère… une vidéo qui nous a donné envie de réveiller l’enfant qui sommeille en nous, de ressortir nos vieux jouets et nos baskets à scratch.

SONGE
Je suis une chimère

Drôle et rythmé… Sur la valse op. 64, no 2 de Frédéric Chopin, qui vient sublimer ce film muet…

INSOMNIE
Je suis une voix

Une vidéo dynamique, une chute surprenante… Notre petit conseil : à écouter avec un casque si vous habitez dans un appartement aussi mal isolé que celui du comédien… Sauf si vous souhaitez la même fin !

Maintenant, c’est à vous de jouer ! Si vous aussi vous avez repéré quelques pépites, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires sous cet article pour qu’on puisse aussi en profiter.

Publié le 09 Janvier 2017
Auteur : Margaux Desdet
18195 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette