Edito Publié le 09 Novembre 2016 par Causette

Trump : le courage d’en avoir peur 09/11/16

blog post image

Celui qui se vante en off de pouvoir attraper les femmes « par la chatte », qui appelle à interdire complètement l’entrée des États-Unis aux musulmans, qui traite les Mexicains de violeurs, proclame que le réchauffement climatique a été inventé par les Chinois et promet d’autoriser la torture, cet homme-là, incarnation de l’Amérique profonde anti-establishment, raciste, sexiste, vient d’être élu à la tête de la première puissance du monde.

Alors certes, certains nous diront que son premier discours se voulait fédérateur et dépassionné : « Je promets à chaque citoyen de ce pays que je serai le président de tous les Américains. » Certes, il lui sera difficile d'appliquer à la lettre son programme, ou plutôt, ne jouons pas sur les mots, de passer des menaces aux actes, sans l’accord du Sénat républicain, qui n’est pas forcément acquis à sa cause. Mais ses menaces ont été dites, prononcées, répétées, donc assumées. Ne serait-il pas temps de le prendre au sérieux ? Il nous a fait rire, reste que maintenant Trump pourrait bien nous faire pleurer. Un homme capable de menacer de prison son adversaire, voire d’appeler à son meurtre s’il avait tout pouvoir, est une véritable bombe à fragmentation qui s’apprête à exploser et qui pourrait nous atteindre. 

Ce qu’il faut rejeter, c’est lui. Ceux qu’il faut entendre, ce sont ses électeurs, ces déclassés, dégoûtés d’une classe politique vérolée par les scandales, verrouillée par une élite qui ferme la porte aux sans voix, pour ne pas dire aux « sans dents ». Ceux qui, pour échapper à la pluie, se sont jetés dans la mare. Cette opinion-là, celle qui disparaît des sondages, celle qui grandit dans les mouvements citoyens, celle qui veut tout casser pour reconstruire, elle existe aussi en France. Elle ne se reconnaît ni dans la gauche, ni dans la droite, ni dans l'intelligentsia politique et médiatique, qui pense parfois encore donner le « la ». Faire entendre la voix de cette opinion, c'est prévenir l'arrivée du Front national, ici, en France, et dans quelques mois.

Les questions et les doutes qu’a suscités, à la rédaction de Causette, la victoire de Trump, nous aimerions les partager avec vous. Nous aimerions entendre votre effroi, vos désirs, votre colère... dans la cacophonie. Avec vous, Causette a envie de prendre le temps de la réflexion, et celui d’entendre votre voix. 

Écrivez-nous, votre réflexion nourrira la nôtre dans le prochain numéro.

 

Publié le 09 Novembre 2016
Auteur : Causette
22617 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette