Environnement Publié le 04 Octobre 2016 par Carine Roy

Monsanto : accusé de crimes contre l’environnement

blog post image

Alors que le chimiste allemand Bayer vient d’annoncer le rachat du groupe américain Monsanto, spécialisé dans les pesticides et les semences transgéniques, un collectif international de juristes, de personnalités et d’ONG a créé le Tribunal Monsanto pour tenter de faire juger l’entreprise agrochimique pour écocide. Il se tient en octobre à La Haye.

 

Pour lutter contre Monsanto, qui pèse 15 milliards de dollars (13,4 milliards d’euros) de chiffre d’affaires et produit pesticides et semences génétiquement modifiées, des juristes, des ONG et des personnalités internationales ont eu une initiative audacieuse et sans précédent. La démarche citoyenne est simple : organiser un procès symbolique contre le géant des OGM. Leur collectif, baptisé « Tribunal Monsanto », compte parmi ses membres l’ancienne ministre de l’Environnement Corinne Lepage, l’ancien rapporteur de l’ONU sur le droit à l’alimentation Olivier de Schutter, la réalisatrice de l’enquête Le Monde selon Monsanto, Marie-Monique Robin (voir Causette #28), Vandana Shiva (voir Causette #63), créatrice du mouvement Navdanya pour l’agriculture biologique et le commerce équitable. 

 

Du 14 au 16 octobre prochains, à La Haye (Pays-Bas), le Tribunal Monsanto va officier, avec pour but ultime de faire reconnaître le crime d’écocide (crime contre l’environnement et atteinte à la préservation de l’espèce humaine) auprès de la Cour pénale internationale. Aujourd’hui, la CPI est compétente pour juger les auteurs présumés de crimes de génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crimes d’agression, mais pas de crimes contre l’environnement. 


... La suite dans Causette #71.

Publié le 04 Octobre 2016
Auteur : Carine Roy | Photo : J. Jaulin
22103 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette