Portfolio Publié le 06 Septembre 2016 par Isabelle Motrot

Les sources du conflit

blog post image

La photographe Laurence Geai est particulièrement touchée par les conflits et par leurs victimes. Mais, dit-elle, « il y a des guerres qui se déroulent sans armes, sans canons, sans la fureur des tanks », et restent pourtant des affrontements meurtriers. Ainsi la « guerre de l’eau », qui sous-tend le conflit israélo-palestinien. Dans certaines zones arides, voire désertiques, l’eau est un enjeu vital pour les hommes et pour l’agriculture. Or, les chiffres sont éloquents : un Israélien dispose en moyenne de quatre fois plus d’eau qu’un Palestinien (rapport de la Banque mondiale de 2009).

Dans les faits, l’État hébreu contrôle largement les ressources en eau des territoires palestiniens. En Cisjordanie, l’eau n’est pas libre d’accès pour les habitants, excepté pour les colons, qui bénéficient de puits plus profonds et donc d’une agriculture plus prospère. Dans la bande de Gaza, 96 % de l’eau est impropre à la consommation car gorgée de sel et polluée, selon l’ONU. Laurence Geai est allée sur place pour décrypter ces chiffres, comprendre et témoigner des méthodes de cette guerre de l’eau.


... La suite dans Causette #70.

Publié le 06 Septembre 2016
Auteur : Isabelle Motrot | Photo : Laurence Geai
763 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette