HORS-SÉRIE FAITS DIVERS Publié le 04 Août 2016 par Jean-Charles Marchand

“Si ce soir-là la lune avait été noire...”

blog post image

Fabienne Kabou a donné sa fille à la mer. Elle était âgée de 15 mois. Le 24 juin dernier, la cour d’assises du Pas-de-Calais a reconnu la grave altération de son discernement, mais l’a condamnée à vingt années de réclusion criminelle. Vendredi 1er juillet, elle a fait appel. Causette a assisté au procès.

En cette soirée du 19 novembre 2013, Fabienne Kabou marche sur la plage déserte de Berck (Pas-de-Calais), sa fillette de 15 mois, Ada, dans les bras. « À trois reprises, j’ai vu des rayons de lumière, comme des projecteurs, qui semblaient me montrer la direction de la mer. Puis j’ai compris que ce n’était que la lumière de la lune entre les nuages. Si ce soir-là la lune avait été noire, alors, peut-être... » Fabienne dépose sa fille sur le sable, engoncée dans une épaisse doudoune, l’embrasse et lui demande pardon. Elle patiente encore un peu, attendant (espérant ?) un gémissement, un cri de la petite fille qui aurait pu changer le cours du destin. Rien. Le silence. Lorsque les premières vaguelettes de la marée montante viennent lécher ses chaussures, Fabienne se détourne brusquement et remonte la plage, sans un regard derrière elle. « Elle avait déjà depuis longtemps quitté notre réalité pour le monde des signes », commentera le psychiatre Daniel Zagury.

... La suite dans le Causette hors-série spécial faits divers, en kiosques jusqu'au 7 septembre 2016.

Publié le 04 Août 2016
Auteur : Jean-Charles Marchand | Photo : Benoit Peyrucq/AFP Photo
16775 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette