HORS-SÉRIE FAITS DIVERS Publié le 04 Août 2016 par Laurence Garcia

"Je suis un aspirateur à dingues !" Jean Teulé

blog post image

Il a une quinzaine de romans à son actif, certains ont été adaptés au cinéma ou au théâtre, d’autres en bande dessinée. L’écrivain aux multiples talents – dessinateur, chroniqueur télé, acteur – aime raconter des histoires de personnages réels, des « gens bizarres », des antihéros de la grande Histoire ou de faits divers.

C’est au fond d’une cour parisienne à deux pas de la place des Vosges, dans un garage transformé en bureau, que Jean Teulé écrit ses romans inspirés d’histoires vraies, de préférence qui se terminent mal. Rien au mur à part un tableau retourné qui éveille aussitôt la curiosité. « Vous voulez voir ? C’est une paire de couilles qui pendent ! Le seul tableau qu’a dû vendre une mère de famille que j’ai rencontrée dans un salon du livre. » En effet, le tableau est mieux à l’envers. À l’image des personnages des romans de Jean Teulé, des destins de traviole, des antihéros bancals et des serial killers timbrés découverts dans les oubliettes de l’Histoire. Teulé, c’est l’explorateur de notre part sombre, un Sherlock Holmes du sublime sordide. Dans son garage d’écriture aux murs blancs, l’homme vêtu de noir, avec son rire venu d’ailleurs, adore la compagnie imaginaire des victimes et des criminels de la vraie vie.

Causette : Votre curiosité pour les faits divers, matière ô combien romanesque, remonte à vos débuts en tant que journaliste ?

Jean Teulé : C’est arrivé par hasard. En 1984, j’étais jeune dessinateur pour le journal de BD Circus quand éclata l’affaire du petit Grégory. Tous les médias parlaient du couple Villemin, à l’époque. J’ai proposé au journal un reportage en dessins, en menant mon enquête à ma façon, avec des croquis de la maison de la famille, des collages, des photomontages des environs et des interviews au dictaphone des gens du village de Lépanges-sur-Vologne, dans les Vosges, où avait eu lieu le drame. Trois ans après, Bernard Rapp m’a contacté, son fils avait lu ma BD Gens de France et d’ailleurs qui compilait l’affaire Villemin, mais aussi la tuerie des sœurs Papin et d’autres mystères judiciaires. C’est ainsi que je suis devenu le chroniqueur des dingos et des gens bizarres, dans son émission L’Assiette anglaise sur Antenne 2.

... La suite dans le Causette hors-série spécial faits divers, en kiosques jusqu'au 7 septembre 2016.

Publié le 04 Août 2016
Auteur : Laurence Garcia | Photo : William Beaucardet pour Causette
16869 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette