50 numéros et toujours aussi allumée ! Publié le 31 Mai 2016 par Delphine Saltel

Sexe, voile (et tabou)

blog post image

“Causette” a décidé de se faufiler dans une consultation de sexologie d’un hôpital public, avec l’autorisation des patients. Un poste d’observation de la vie sexuelle ordinaire. Petites misères, grandes questions, peurs et mauvaises habitudes de gens comme tout le monde. Où l’on entend une sexologue prodiguer sans périphrases ni idéologie une éducation sexuelle pour adultes en souffrance.

La dame porte le hijab et une ample tunique marron. Elle a un beau visage expressif, quelque chose d’intense dans ses yeux noirs. Son mari est avachi sur son fauteuil, l’air morne et le regard fuyant. Il est en anorak et chaussures pour pieds fragiles. « Alors, démarre la sexologue, c’est votre généraliste qui vous envoie ? » Elle parcourt le courrier qu’a transmis son confrère : ils ont 45 ans, sont mariés depuis quatre ans après avoir tous les deux divorcé et, depuis le début de leur union, ils ont des rapports sexuels peu fréquents. « Vous aviez eu une vie sexuelle ensemble avant de vous marier ? » interroge la sexologue. « Chez nous, ça ne se fait pas comme ça, explique poliment la femme, il faut d’abord le mariage et après les rapports. »

... La suite dans Causette #68.

Publié le 31 Mai 2016
Auteur : Delphine Saltel | Photo : Illustration : Anne-Lise Boutin pour Causette
1321 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette