Femmes du monde Publié le 26 Avril 2016 par Frédérique Le Brun

Son école verte à Téhéran Samaneh Mahmoodi

blog post image

Cette trentenaire iranienne a fondé, à téhéran, une école maternelle dont le projet pédagogique est d’éveiller les consciences sur la protection de l’environnement. Un véritable acte de résistance dans un pays frappé par un désastre écologique majeur.

Rue Sheikh-Baha’i, dans le nord de Téhéran, un matin du mois d’août. Une vingtaine d’enfants âgés de 5 à 7 ans équipés de sacs- poubelle orange vif longent les caniveaux sur le trottoir qui mène à leur école. Opération ramassage de détritus sous les yeux étonnés des commerçants. « Si vous trouvez du verre ou des seringues, vous n’y touchez pas », leur rappelle Samaneh Mahmoodi, directrice de l’école Borna, sise à deux pas...

Née l’année de la révolution iranienne, Samaneh Mahmoodi (37 ans, donc) a reçu, le 7 juin 2015, le prix national de l’environnement des mains du président de la République islamique, Hassan Rohani. Belle distinction qui récompense le travail des dix-huit intervenants de cette école maternelle privée dont le projet pédagogique est axé sur la protection de l’environnement.

... La suite dans Causette #67.

Publié le 26 Avril 2016
Auteur : Frédérique Le Brun | Photo : Frédérique Le Brun
1168 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette