Culture Publié le 25 Mars 2016 par Carine Roy

La danse des cavalières Zingaro

blog post image

Faire partie du célèbre théâtre équestre, c’est un choix de vie. Autour du chef de troupe, Bartabas, il y a une équipe en majorité féminine, dont trois cavalières, Gaëlle, Alice et Nathalie, qui voltigent dans le spectacle On achève bien les anges sur des musiques de Tom Waits. Causette les a suivies de l’entraînement jusqu’à leur entrée en piste.

Dès la sortie de la station de métro Fortd’Aubervilliers, le majestueux édifice en bois construit par l’architecte Patrick Bouchain en 1989 défie l’agitation routière du boulevard des Maréchaux. Causette a le code de la lourde grille d’entrée, le sésame pour entrer dans le fief de Bartabas et voir l’envers du décor d’une troupe célébrée dans le monde entier depuis trente ans. Les week-ends de repos n’existent pas ici, il faut être dans l’écurie et à l’entraînement, tous les jours à 8 heures. Ce matin pluvieux de février, Nathalie et Gaëlle entraînent le troupeau de chevaux argentins au manège. Puis, sur la piste du théâtre, viendra le tour du cheval de trait Angelo, qui ne fait pas encore partie du spectacle et a droit à son initiation avec Alice et Gaëlle. Les deux cavalières voltigent à tour de rôle, avec une stupéfiante facilité, sur sa croupe !

... La suite dans Causette #66.

Publié le 25 Mars 2016
Auteur : Carine Roy | Photo : Cyril Marcilhacy/Cosmos pour Causette
1139 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette