Dr Kpote Publié le 25 Mars 2016 par Dr Kpote

Le pédé homologué

blog post image

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote intervient depuis une quinzaine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France, comme “animateur de prévention”. Il rencontre des dizaines de jeunes avec lesquels il échange sur la sexualité et les conduites addictives. Plongeon en adolescence sur les rivages de la puberté, en période de forte inondation hormonale…

Selon le dictionnaire de l’Académie française, l’horticulture serait l’art de cultiver les jardins, de pratiquer la culture des légumes, des fleurs et des arbres. C’est donc une activité artistique qui devrait être ouverte à tous. Du coup, j’ai été très étonné d’apprendre au téléphone, en pré- parant mon déplacement pour un CFA horticole de l’Essonne, que je n’aurais que des garçons pour assister à mon animation. C’est donc la fleur à la capote, en mode « ramène tes testicules pour faire pousser la campanule et la renoncule », que j’allais à la rencontre des futurs Le Nôtre, prêt à parler pistil et semences, pollinisation et arrosage. Dès leur arrivée, j’ai compris que j’avais affaire à des professionnels de l’herbe plus prompts à couper des têtes de weed jamaïcaine qu’à tailler des bosquets versaillais. Les mecs étaient parfaitement désinhibés pour aborder la sexualité.

Un garçon qui avait conservé sa casquette sur la tête m’a apostrophé tout de suite sur un point du règlement. Il m’a demandé si c’était normal de devoir enlever son couvre-chef pour assister au cours. « On nous les casse en nous disant que c’est un manque de respect pour les autres. » Je lui expliquais, un rien interdit devant sa question, qu’il n’était pas de mon ressort de changer les règlements intérieurs des établissements scolaires. Il a poussé son raisonnement : « Mais quand il y a un homme qui se maquille dans le CFA, qui te mate en train de pisser, c’est pas un manque de respect, ça ? Et le règlement ne dit rien ! » Je ne m’attendais pas à causer maquillage en horticulture, mais l’expérience me soufflait qu’il y avait matière à développer : « Pour être plus concret, quel est le problème ? – On risque de se faire péter la rondelle chaque fois qu’on va aux toilettes ! »

Publié le 25 Mars 2016
Auteur : Dr Kpote | Photo : © PM IMaGes/Getty IMaGes
1208 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette