Corps et Ame Publié le 25 Mars 2016 par © plainpicture/westend61

Les Règles du jeu Athlètes féminines

blog post image

Pendant les famines, les femmes perdent leurs menstruations : pas assez de graisse et les œstrogènes, qui provoquent les cycles, se mettent en veille. Alors que l’absence de règles prolongée, l’aménorrhée, touche 2 à 5 % des femmes en général, la proportion peut monter à 79 % dans certaines disciplines sportives. Chantal Jouanno, karatéka, ancienne ministre des Sports, par exemple, n’a pas eu ses règles pendant dix-sept ans. Toutefois, le sujet reste méconnu dans cet univers masculin où seul un coach sur dix est une femme. Tout le monde s’en fiche ou presque, à commencer par les athlètes. Ne pas avoir à changer son tampon ou sa serviette hygiénique à la va-vite dans des toilettes improvisées ou même planquée derrière un buisson pour les sports les plus aventuriers, ça a quand même du bon. Sans parler des maux de ventre, dans les reins ou la fatigue qui accompagne souvent les ragnagnas. Alors, le pied ? Pas tellement finalement, car, sur la longueur, la santé en prend un coup. Les os se déminéralisent, les infections ORL pointent, ainsi que le mauvais cholestérol, sans parler des problèmes de fécondité. Cette absence de règles va de pair avec une absence d’ovulation, donc des problèmes de fertilité. Causette s’est penchée sur le corps de ces athlètes incomprises. 

Les risques du métier

L’absence de règles est souvent considérée comme un atout par les sportives, pour ne pas prendre de poids et être plus performante.

... La suite dans Causette #66.

“Je n’avais aucune idée des conséquences”

Ancienne ministre des Sports, treize fois championne de France de karaté, Chantal Jouanno n’a pas eu ses règles pendant dixsept ans. Elle raconte l’indifférence face aux spécificités féminines dans un milieu de mecs et son ignorance sur le sujet.

... La suite dans Causette #66.

Être ou ne pas être... mère

Difficile d’être enceinte dans le bon timing, entre deux Jeux, et de retrouver ses performances après une grossesse.

... La suite dans Causette #66.

Trop virile pour concourir

Interdites de compétition parce qu’elles sécrètent trop d’hormones mâles, des athlètes se voient proposer une ablation partielle du clitoris pour pouvoir continuer dans la catégorie dames.

... La suite dans Causette #66.

Le gras, un bon carburant

Médecin de l’équipe de France féminine de cyclisme de 2010 à 2013, Thierry Adam a la double casquette de médecin du sport et de gynécologue et est l’un des rares spécialistes sur le sujet.

... La suite dans Causette #66.

Publié le 25 Mars 2016
Auteur : © plainpicture/westend61 | Photo : Rozenn Le Saint
8587 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette