Société Publié le 25 Mars 2016 par Eric La Blanche

Non, Sire, c’est une robolution !

blog post image

Les robots arrivent. Et cette fois, ce n’est pas du cinéma. Dans les usines, les hôpitaux, les fermes. Dans la finance, la recherche, l’aide à domicile. Dans les airs, à la guerre, sur les routes et jusqu’à l’intérieur de notre corps, ils travaillent, apprennent et s’améliorent sans cesse. Ils vont révolutionner le monde. Devons-nous les craindre ?

« L’avenir ne sera pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire », écrivait Bergson. Alors, mettons-nous au boulot : la robotique est une formidable occasion de construire un monde meilleur dans lequel l’être humain, débarrassé des tâches ingrates et des jobs imbéciles, pourrait se consacrer à des choses importantes et ne plus perdre sa vie à la gagner. S’il n’a pas créé lui-même l’outil de sa propre destruction.

Mais, d’abord, qu’est-ce qu’un robot ? C’est un agent autonome, explique Jean-Gabriel Ganascia, chercheur au Laboratoire d’informatique de l’université Paris-VI et membre du comité d’éthique du CNRS. C’est-à-dire une entité qui prend un certain nombre de décisions seule. Qu’il ait un corps et des membres comme R2-D2 dans Star Wars ou qu’il réside, immatériel, au sein d’un ordinateur comme l’héroïne du film Her, il est forcément muni de capteurs pour recevoir des informations et d’« effecteurs » pour agir sur le monde qui l’entoure : voix, pinces, hélices, roulettes ou… rayon de la mort !

Ce qui est fascinant dans le monde de la robotique actuelle, ce n’est pas ce que les robots sont capables de faire : la fertile imagination des auteurs de science-fiction l’avait anticipé il y a une soixantaine d’années, notamment Isaac Asimov dans le « cycle des robots ». Non, ce qui surprend aujourd’hui, c’est que cette fois on y est : robots serveurs, cuisiniers, traders, journalistes, médecins, gardiens de prison, pharmaciens, agents de la circulation, avocats, pompiers, banquiers, assureurs, voituriers, grooms, éboueurs, assistants médicaux et même… mannequins dans les défilés (va-t-on les programmer pour faire la gueule ?). Et la liste ne cesse de s’allonger.

... La suite dans Causette #66.

Publié le 25 Mars 2016
Auteur : Eric La Blanche | Photo : © S. Ogden/spl/cosmos
1233 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette