Enquete Publié le 25 Mars 2016 par Grégory Lassus-Debat, Aurélia Blanc, Anna Cuxac, Marine Couturier, Ivan Capecchi

La diplomatie française trahie par ses mails Légion d'honneur

blog post image

La remise de la légion d’honneur au prince héritier saoudien, un débat plié en moins de six heures.

Le 10 mars, Causette publiait sur son site un échange d’e-mails entre l’Élysée, le ministère des Affaires étrangères et l’ambassadeur de France en Arabie saoudite. Des courriers qui dévoilent comment ces fins diplomates se sont concertés pour remettre en toute discrétion la Légion d’honneur au futur roi d’Arabie saoudite et actuel ministre de l’Inté- rieur, Mohammed ben Nayef, le 4 mars, au palais de l’Élysée. Après enquête, nous avons découvert qu’ils ne s’étaient pas contentés d’évoquer la « discrétion », mais avaient sciemment oublié de prévenir les médias français. Ainsi, il s’en fallut de peu que personne, ni la presse ni l’opinion française, ne s’en aperçoive, et donc ne s’en émeuve ! Cela dit, cela aurait peut-être mieux valu, tant l’image de la France en a pris un coup.

Voilà plusieurs mois que l’État fait la danse du ventre pour refourguer des armes au royaume, imaginant sans doute que cette breloque, la Légion d’honneur, ferait cracher au bassinet le prince, une bonne fois pour toutes. Si, au final, il n’est pas certain que ce dernier honore ses promesses, il fait nul doute que la France a choisi le pire moment pour vendre son âme. Entre fin février et début mars, l’ONU, le Parlement européen, la Suède, les Pays-Bas et les États-Unis, pour ne citer qu’eux, ont condamné le royaume d’Arabie saoudite qui, au Yémen voisin, bombarde sans distinction rebelles chiites houthistes et civils, dont des femmes et des enfants. Que faisait la France au même moment ? Des courbettes à un pays qui, depuis janvier, a exécuté 71 opposants et où les droits des femmes sont bafoués, où il leur est interdit de conduire, de voyager ou d’aller chez le médecin sans l’autorisation d’un frère ou d’un fils.

Causette a tendu la perche à quelques parlementaires et ministres pour qu’ils sauvent l’honneur. Hélas, sur ces questions, ils ont préféré rester discrètement dociles et tristement cyniques. Misère et décadence de la realpolitik.


Remise de la Légion d’honneur : chronologie d’une dissimulation

Dans les e-mails dévoilés par Causette, le Quai d’Orsay demandait à ses interlocuteurs d’être discrets « vis à vis des medias mais sans dissimulation ». Mais la frontière entre discrétion et dissimulation s’avère bien mince, et si l’information n’avait pas fuité depuis l’étranger, l’opinion française aurait bien pu ne jamais l’apprendre.

... La suite dans Causette #66.

Paye ta honte internationale !

Le palais de l’Élysée voulait rester « discret »… Eh bien, c’est raté ! Allemagne, Koweït, Inde, Russie… Deux jours après la décoration de Mohammed ben Nayef, la France était sous les feux médiatiques internationaux. Un tour du monde pas très glorieux.

... La suite dans Causette #66.

Comment la France vend son âme et des armes

Alors que la France faisait la danse du ventre pour fourguer des armes à l’Arabie saoudite, la communauté internationale prenait ses distances avec le royaume et dénonçait les crimes de guerre commis par celui-ci. Retour sur le business de la mort.

... La suite dans Causette #66.

Realpolitik : circulez, y a rien à voir !

Une honte, la décoration du prince Mohammed ben Nayef ? Pas pour tout le monde. Croisé dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le député socialiste Pascal Cherki fanfaronne : « Si chaque Légion d’honneur ramène trois milliards d’importations au commerce extérieur français, alors il faut les distribuer dans le monde entier. On réglera le déficit commercial ! »

... La suite dans Causette #66.

Assumer… après-coup

Quand l’information a fuité, le gouvernement s’en est expliqué ou, du moins, a essayé. Interrogé le 7 mars, sur France Inter, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, répond : « C’est une tradition démo... euh... diplomatique... Hein, c’est une tradition diplomatique. Et je pourrais vous en citer plein, de Légions d’honneur qui ont été données ou de décorations qui ont été reçues par la France. »

... La suite dans Causette #66.

Publié le 25 Mars 2016
Auteur : Grégory Lassus-Debat, Aurélia Blanc, Anna Cuxac, Marine Couturier, Ivan Capecchi | Photo : © S. de Sakutin / AFP
1539 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette