cinema Publié le 24 Février 2016 par Mélody Thomas

Alcooliques, moches et névrosées... Hollywood achète

blog post image

Bonne nouvelle : l’héroïne clean, douce et glamour ne fait plus recette à l’écran. Justicières bourrues, détectives déprimées ou espionnes borderline prennent le pouvoir dans les productions américaines... Et ici, c’est pour bientôt ? Euh... tout doux, tout doux. Mais on y croit !

« En sortant d’ici, vous allez marcher dans les rues de New York, dans le noir, mais à aucun moment vous n’allez craindre qu’une femme sorte des buissons et vous saute dessus. Pourquoi ? Parce que les femmes ne font pas ça », déclarait Michael Moore lors d’une projection exclusive de son nouveau documentaire, Where to Invade Next. Une phrase qui interpelle tant elle rappelle qu’on hésite encore à montrer à l’écran des femmes violentes, surtout à l’encontre des hommes.

« Depuis les années 1990, les productions culturelles intègrent lentement une réflexion féministe qui les amène à être plus inventives sur les représentations du genre, et donc à représenter des femmes fortes, autonomes, capables de se battre physiquement si nécessaire. La princesse qu’il faut sauver et qui met la mission du héros en péril par ses multiples maladresses est un schéma narratif de plus en plus has been », explique Loïse Bilat, corédactrice de l’ouvrage Le héros était une femme, pour lequel elle a analysé les premiers rôles féminins d’action dans les productions culturelles grand public (cinéma, jeux vidéo, BD, séries, romans...).

 

... La suite dans Causette #65.

Publié le 24 Février 2016
Auteur : Mélody Thomas | Photo : © prod db @ warner broSS/tcd
5261 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette