musique Publié le 11 Février 2016 par Causette

L'homme parle... et on l'entend ! 11/02/16

blog post image

« Écoutez-le vite, il sera bientôt dépassé ! » C’est avec son ironie mordante habituelle que les membres du groupe L’homme parle définissent leur nouvel album, Obsolescence programmée. Mais là, franchement, on serait surpris qu’ils aient raison. Ce troisième disque, dans la veine d’un rock noir et tourmenté qui est leur marque de fabrique, est particulièrement abouti. Ils déclarent « un an de travail sur les paroles, plus de cinquante chansons composées pour n’en retenir que treize »… Et ça s’entend.

Le groupe, 100 % indépendant (ils sont peu nombreux à pouvoir le revendiquer) aborde toujours ses thèmes de prédilection. Il vibre et enrage, révolté face aux inégalités, intransigeant humanitaire. Mais, parfois, c’est l’émotion, l’amour, le désir qui s’immiscent et une poésie à fleur de peau nous cueille à vif. Pas très surprenant quand on sait que L’homme parle est biberonné aux influences de Noir Désir, Led Zep, Thiéfaine, ou Léo Ferré : « On est la descendance bâtarde des chanteurs engagés ! » qu’ils disent… Et là encore, ça s’entend.

Obsolescence programmée sort le 12 février chez Activist Music, le label de L’homme parle. On lui souhaite le même accueil que les précédents : rappelons que ce groupe indé a déjà vendu plus de huit mille albums !

Publié le 11 Février 2016
Auteur : Causette
7456 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette