Causette s'en mêle Publié le 22 Janvier 2016 par Causette

La minute complotiste

blog post image

Chaque mois, désormais, Causette vous apprend à lire l’info entre les lignes... C’est qu’il ne faudrait pas nous prendre pour des biches, quilles, quiches !

« À 4 h 20, ce dimanche matin, l’intercités de nuit no 3730 qui ralliait toulouse-Matabiau/Paris-Austerlitz avec 709 passagers à son bord a percuté deux gibiers, vraisemblablement des blaireaux, à environ 2 km au nord de la gare de la Souterraine. »

Paru dans La Montagne.fr le 3 janvier 2016.

Des passagers bloqués par des blaireaux ! On parle bien de l’animal ? C’est tout de même bizarre... Avez‐vous remarqué combien il est fréquent que des bêtes se jettent sur les trains ou s’allongent sur les voies ? Ce type de mésaventure arrive plus de mille fois dans l’année. Rien que pour 2014, la SNCF a enregistré 1 027 « divagations et heurts » de grand gibier, entraînant 2 724 heures de retard (soit 113,5 jours) et quelque 6 200 euros de dégâts en moyenne pour chaque collision. Beaucoup de préjudices pour de simples accidents, non ? A‐t‐on fait des autopsies pour vérifier si ces bêtes avaient été droguées ou manipulées ? A‐t‐on pensé à confronter ces événements à la numérologie ? On aurait dû ! Démonstration. Penchons‐nous sur les chiffres de la SNCF : 1 027+2 724+113+6 200 = 10 064. On additionne 1+6+4 = 11. Rédui‐ sons à 1+1 et on obtient, devinez quoi : 2 !

... La suite dans Causette #64.

Publié le 22 Janvier 2016
Auteur : Causette | Photo : ©Martin Roemers / Comos - Alexis Duclos/Gamma
1230 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette