Société Publié le 21 Décembre 2015 par Laure Noualhat et ErIc La Blanche

Le père Noël et ses ordures

blog post image

Noël est une plaie environnementale. Tant que la fête se limitait à l’allumage d’un cierge dans une étable, ça allait, mais l’événe- ment s’est transformé en un tel happening commercial que c’en est devenu désastreux.

On s’échange entre 120 et 130 millions de cadeaux sous les sapins français, dont dix millions de produits high-tech, plusieurs dizaines de millions de jouets... Chaque petit Français récupère entre cinq et huit jouets en moyenne, une tendance à la baisse observée depuis la crise. D’après l’Ademe, il ne faut pas hésiter à recycler ses objets, les réutiliser ou les réemployer, 940 000 tonnes de déchets par an sont déjà recyclés.

L’agence GreenFlex, elle, s’est fendue d’un bilan carbone complet de Noël. On y apprend que les cadeaux sont très glou- tons en énergie, notamment pendant leur fabrication, leur acheminement et, bien sûr, leur usage. Rien que pour les embal- ler, on décimerait une forêt de plusieurs milliers d’arbres, représentant 11 000 tonnes de CO2. Arrrg ! Vous aussi, vous pouvez calculer le bilan carbone de votre Noël sur le site de GreenFlex.

Comme la majorité des PME, le père Noël est également tombé dans les affres de la mondialisation : l’atelier des lutins niché dans les forêts lapones, c’est terminé : 90 % des jouets offerts à Noël sont fabriqués en Chine pour un équivalent de 45 000 tonnes de CO2 émis dans l’atmosphère. Pour acheminer Rien que pour emballer les cadeaux, on décimerait une forêt de plusieurs milliers d’arbres, représentant 11 000 tonnes de CO2 l’ensemble en Laponie, soit 75 000 tonnes de paquets, tout de même, il faut compter 3 500 tonnes de CO2. Et pour la livraison, le coup du traîneau tiré par neuf rennes du cercle arctique, c’est de la foutaise... Connaissant la force de traction du renne, il faudrait un troupeau de 500 000 individus pour tout livrer dans la nuit. Encore aujourd’hui, les trois quarts des cadeaux sont livrés par la route. Franchement, autant fabriquer un doudou en coton bio tranquillou dans son salon.

... La suite dans Causette #63

Publié le 21 Décembre 2015
Auteur : Laure Noualhat et ErIc La Blanche | Photo : Illustration : Camille Besse
10893 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette