Squat Publié le 28 Septembre 2015 par Philippe Ridou

Toit à moi : faire bande appart

blog post image

Ce qui manque aux SDF, c’est... un domicile fixe. Cette lapalissade, toit à moi en a fait son combat, sa raison d’être. Grâce aux dons de parrains et de mécènes, l’association achète des appartements, y loge des sans-abri et les accompagne vers une nouvelle vie.

« Cet appartement, c’était un rêve. Je me suis donné des claques pour savoir si c’était bien réel. Jamais je n’aurais pensé un jour avoir un logement rien que pour ma fille et moi. » Cela fait un an maintenant que Nadia et sa petite Maria habitent un studio dans le centre de Nantes. Après avoir été bringuebalée pendant des mois entre le domicile de son frère, où elle n’était plus la bienvenue, l’hôtel et l’hôpital – sa fille de 4 ans est gravement malade –, Nadia peut enfin envisager l’avenir : une formation, un travail.

Toit à moi, c’est l’histoire d’une indignation qui s’est mue en action concrète. On est en 2007, Denis Castin est alors conseiller en création d’entreprises. Avec son collègue Gwenaël Morvan, ils fondent l’association. L’idée, c’est de faire appel à des donateurs pour acheter un appartement et, ainsi, offrir un logement à un SDF. Sur le papier, c’est simple : si quatre- vingts personnes font un don mensuel de 20 euros, en cinq ans, le studio est payé. Convaincre les premiers donateurs et surtout une banque 2 s’est révélé beaucoup plus compliqué.

... La suite dans Causette #60.

Publié le 28 Septembre 2015
Auteur : Philippe Ridou | Photo : illustration : Mallory Kwiat
1773 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette