cinema Publié le 16 Septembre 2015 par Isabelle Motrot

Le Grand Tout de Nicolas Bazz 16/09/15

blog post image

« Avec un budget d’autant plus ridicule que nos ambitions étaient démesurées, nous avons œuvré pendant quatre ans, avec l’aide de quelques compagnons rencontrés en chemin, pour partager avec les spectateurs ce goût grisant de l’inconnu, de l’exploration, de l’impossible. » L’équipe de production du film “Le Grand Tout”.

À l’image de son titre, ce film a quelque chose d’immense et de totalement foutraque. Si je vous annonce que c’est un film de science-fiction français et sans gros budget, je sens que vous vous méfiez. J’ajoute que le scénario est loin du modèle « starwaresque », pratiquement sans méchants, qu’il flirte avec la métaphysique et dégage un léger parfum de thriller psychologique. Ah là ! les plus audacieux d’entre vous sont intrigués. J’ajoute encore que les comédiens sont excellents et les décors ahurissants. Et que ça n’est pas la peine d’absorber des substances pour voir le film, vu qu’on a de toute façon l’impression d’y barboter. C’est une expérience en soi.

En route vers le trou noir 

Le pitch est simple : en échange d’une sortie de prison anticipée, Niels accepte une mission périlleuse : emmener quatre scientifiques à bord d’un vaisseau spatial, en direction d’un trou noir. Non seulement le danger est maximal, mais en plus les voyageurs sont soumis à la relativité : leur voyage ne dure que six semaines, mais cent ans se seront écoulés sur Terre quand ils reviendront. Ça crée des liens…

Bien sûr, l’entreprise ne va pas se dérouler comme prévu, et le huis clos obligatoire va bouleverser les relations entre les personnages : Niels, pragmatique et brutal, Lucie, une scientifique aussi à l’aise dans son corps que dans son esprit, Ariane, astrophysicienne, captivée par la science au péril de sa vie, Sam le surdoué, un cerveau plus qu’un corps, étrangement fascinant, et Harry, le psychiatre de l’équipage, chargé d’empêcher ses confrères de riper dans la folie des grands espaces. Et, face à eux, un trou noir. Ou bien… autre chose de plus complexe encore.

On embarque avec eux, entre second degré (clin d’œil nombreux à l’univers de la science-fiction), décors improbables, images parfois somptueuses et dialogues surréalistes. Quelques longueurs, quelques approximations dans le rythme des scènes, mais on salue l’audace et la passion (palpable) de l’équipe pour ce projet fou.

Le film est sorti aujourd’hui, en exclusivité, au Saint-André des Arts, à Paris. On espère d’autres sorties. 

 ------------------

Le grand tout, de Nicolas Bazz

Avec Jauris Casanova, Hélène Seuzaret, Benjamin Boyer, Pierre-Alain de Garrigues, Laure Gouget.

 

Publié le 16 Septembre 2015
Auteur : Isabelle Motrot
4449 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette