Environnement Publié le 29 Mai 2015 par Carine Roy

“Plus de matière grise, moins de matières premières !” Construction écologique

blog post image

Les fondateurs du collectif Encore heureux, Nicola Delon et Julien Choppin, viennent de décrocher le gros lot : la conception et l’aménagement d’un site gigantesque qui accueillera, fin 2015 au Bourget, la conférence internationale sur le climat. Une ville éphémère, démontable et recyclable. Pour eux, aucun doute, l’architecture peut changer le monde !

Au nord de Paris, au Bourget, s’élèvera à partir du 30 novembre un site de 200 000 mètres carrés. Durée estimée des travaux : entre deux et trois mois. Durée de l’événement : quinze jours. La 21e conférence internationale sur le climat (COP21) doit accueillir 40 000 personnes, dont une flopée de chefs d’État, venues de 195 pays pour des réunions au sommet sur les dangers du réchauffement planétaire. Un pétard mouillé, comme le dénonce Naomi Klein dans son livre Tout peut changer ? Nicola nous répond : « Elle pense aussi qu’il vaut mieux que cette conférence existe plutôt que rien du tout ! Nous, notre démarche de concepteur a surtout été d’éviter l’ambiance ‘‘foire d’exposition’’ ! Avec nos partenaires de Construire, Elioth et Quattrolibri, nous avons travaillé sur le confort acoustique, thermique, lumineux... Les participants vont avoir un enjeu très important entre leurs mains, il faut qu’ils soient dans les meilleures conditions pour prendre les meilleures décisions ! Nous avons aussi proposé un bâtiment emblématique en bois massif de 25 mètres de haut pour accueillir 2 000 personnes lors de réunions plénières, démontable et réutilisable après la conférence. On a aussi fait attention à l’économie de moyens pour éviter que ce soit une gabegie financière ! »

... La suite dans Causette #57.

Publié le 29 Mai 2015
Auteur : Carine Roy | Photo : © Encore heureux – Cyrus Cornut/Matignon
1869 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette