Société Publié le 29 Mai 2015 par Rosie Gankey

La tchatche du wax

blog post image

C’est l’histoire d’un tissu d’inspiration indonésienne fabriqué par les Pays-Bas au XIXe siècle et devenu l’étendard de l’élégance à l’africaine. Le wax, cotonnade imprimée qui tient son nom de son procédé de fabrication à base de cire, est aussi le vecteur chatoyant d’un langage social, support d’expression haut en couleur, car chaque pièce porte un nom au message très évocateur. « Mon mari est capable », « L’oeil de ma rivale » ou « Si tu sors, je sors »… Ça vous parle ?

Un vendredi, au coeur du quartier de Château- Rouge, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Son marché, ses boutiques de denrées « exotiques » et ses couleurs éveillent nos sens engourdis, comme un petit bout d’Afrique dans la capitale. Rue des Poissonniers, l’échoppe de Mariame Ngom Kebe, d’origine sénégalo-congolaise, ne désemplit pas à l’approche de l’été. Depuis vingt-trois ans, la détaillante et sa famille vendent et confectionnent des vêtements sur mesure à partir du wax, cette cotonnade légère aux teintes chatoyantes et saturées qui tient son nom de son procédé de fabrication à base de cire (wax en anglais). Le tissu, longtemps élaboré exclusivement aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne, est depuis plus d’un siècle l’étendard de l’élégance à l’africaine et habille les femmes comme les hommes.

... La suite dans Causette #57.

Publié le 29 Mai 2015
Auteur : Rosie Gankey | Photo : David Raga / Vlisco
3437 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette