Santé Publié le 21 Mai 2015 par Éric la Blanche

Quelque chose de pourri au royaume du médicament 21/05/15

blog post image

Les laboratoires pharmaceutiques, ce n'est plus un secret pour personne, ne bénéficient pas d'une réputation très élogieuse : conflits d'intérêts, surfacturation de médicaments, mensonges sur leurs effets secondaires... Depuis quelques années, les livres, reportages et articles qui accusent, preuves à l'appui, pleuvent. Michèle Rivasi, lanceuse d'alerte et députée européenne, ne mâche pas ses mots : « Une étude* cite le chiffre de 18 000 morts à cause des médicaments en France, chaque année ! [...] Les intérêts économiques en jeu et la puissance des labos sont tels que le système est complètement gangrené. »

Pour cette raison, elle a lancé en janvier, avec des médecins, un appel pour une opération « Mains propres sur la santé », à la façon des opérations antimafia menées en Italie dans les années 1990, rien que ça. Et il semblerait que celui-ci ait été entendu, puisque la loi Santé votée par l'Assemblée le 14 avril comporte un amendement sur la transparence : les personnels de santé seront désormais obligés de déclarer les sommes reçues des laboratoires, ce qui permettra de détecter facilement les conflits d'intérêts. « L'affaire du Mediator a démontré que les gens qui délivrent les autorisations aux médicaments étaient financés par les labos », rappelle Michèle Rivasi. L'adoption de la loi – si le Sénat ne la retoque pas – serait donc une première victoire. Mais attention, prévient l'eurodéputée : « Pas grand-chose ne changera tant qu'une autorité compétente, éthique, indépendante et décisionnaire ne chapeautera pas le système. » La transparence a donc gagné une bataille, mais pas encore la guerre.

* Étude du professeur Bernard Bégaud, membre de la commission de pharmacovigilance de 1982 à 2000, coauteur d'une étude sur le sujet et témoin dans le procès du Mediator.

En illustration : l'excellent essai d'un "repenti" du secteur pharmaceutique, John Virapen, sur la dangerosité des effets secondaires de nos médicaments.

 

Publié le 21 Mai 2015
Auteur : Éric la Blanche
4000 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette